Focus sur le PTZ+ ...

Publié par Catherine Quintard le 17/01/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Le prêt à taux zéro plus (PTZ+), entré en vigueur début 2011 et réservé sans conditions de ressources aux foyers qui ne sont pas encore propriétaires de leur logement, doit permettre à un plus large public d'accéder à la propriété.
  
A quoi sert ce nouveau dipositif?

Il s'agit "de faire de la France un pays de propriétaires", selon la promesse de campagne de Nicolas Sarkozy, en faisant passer le taux de propriétaires de 58% à près de 70% en France.
  
Qui peut en profiter?

Pour profiter du PTZ+, il faut être "primo-accédant", c'est-à-dire ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédentes.
Contrairement à l'ancien prêt à taux zéro, le PTZ+ n'est pas soumis à des plafonds de ressources. 
  
Quel est le montant du prêt?

Le PTZ+ peut représenter entre 5% et 40% du montant de l'opération, dans la limite d'un plafond.Le montant du prêt diffère en fonction de la localisation, de la performance énergétique du logement, de son statut (neuf ou ancien), de la composition de la famille, des revenus des futurs propriétaires.
  
Quel est le coût pour l'Etat?

Le coût budgétaire pour des PTZ+ versés en 2011 est estimé "à un maximum de 1,95 milliard d'euros", selon une étude d'impact publiée fin 2010. En rythme de croisière, le coût budgétaire devrait s'élever à 2,6 milliards d'euros par an (contre 1,2 milliards d'euros pour l'ancien PTZ).
  
Combien de bénéficiaires potentiels?

Plus de 380.000 foyers devrait bénéficier du PTZ+, selon le ministère du Logement, contre seulement 200.000 pour le PTZ actuel. 
 

Ce que souligne François Fillon, qui a officiellement lancé ce lundi en Seine-Saint-Denis le nouveau prêt à taux zéro , en précisant que cet objectif prévu permettrait de "progresser vers une France de propriétaires".
Source AFP, le 17/01/11