Info Transaction : Rupture abusive des pourparlers

Publié par Catherine Quintard le 06/02/2012 | Immobilières

Photo de l'article

La cour de cassation dans un arrêt du 18 octobre 2011, n°10-22940, condamne un vendeur à 10 000 € de dommages-intérêts pour rupture abusive des pourparlers, considérant que l’acquéreur a subit un préjudice constitué par la déconvenue de ne pouvoir acquérir le bien qu’il convoitait.
Dans cette espèce une offre d’achat avait été échangée et deux projets de compromis avaient été modifiés via le notaire.
 

Source : Cyril Sabatié, avocat, cabinet LBVS