Age, profession et ressources déterminent le patrimoine des Français

Publié par Catherine Quintard le 28/04/2011 | Immobilières

Photo de l'article

La composition du patrimoine des Français varie en fonction de leurs ressources, mais aussi de leur âge, leur statut professionnel ou encore leur histoire familiale, selon une étude de l'Insee publiée aujourd'hui.

En 2010, 94% des ménages vivant en France possédaient un patrimoine privé.
Deux ménages sur trois détenaient à la fois des actifs financiers (livrets d'épargne, épargne-logement, valeurs mobilières, assurance-vie ou épargne
retraite) et des biens immobiliers.

Avoir de faibles ressources, du mal à faire face à ses échéances, avoir des parents qui ne détenaient pas de patrimoine, être ouvrier non qualifié, chômeur ou indépendant, et habiter dans une grande unité urbaine sont autant de facteurs qui augmentent le risque de ne rien détenir, selon l'Insee.

A l'inverse, avoir reçu une donation ou un héritage divise par 2,5 le risque de ne pas détenir de patrimoine.
Si l'âge, le statut professionnel et le niveau de ressources influent sur la composition du patrimoine, l'héritage familial joue aussi un rôle important.

Des éléments extérieurs comme les taux d'intérêt des crédits immobiliers ou des produits financiers, leur fiscalité, ou encore l'état du marché du travail, déterminent l'attractivité des différents actifs.

Selon l'Insee, les ménages jeunes et plutôt modestes ont un portefeuille peu diversifié, privilégiant les livrets d'épargne. Ces ménages doivent faire face à un certain nombre d'incertitudes, sur le plan professionnel et sur le plan financier.

Le milieu du cycle d'activité est une phase souvent favorable au développement de son patrimoine, indique encore l'Insee.

Le choix des ménages plus âgés dépend de leur aisance financière: les plus modestes se concentrent sur des produits peu risqués, alors que les plus aisés optent pour un patrimoine varié, orienté vers l'immobilier.

AFP