Brèves du mardi...

Publié par Catherine Quintard le 06/12/2011 | Immobilières

Photo de l'article

1- Il n'y aura pas de taxe sur les loyers abusifs dans les micro-logements de 14 m².
L'impôt, qui avait été validé le 15 novembre par l’Assemblée nationale, a été jugée insuffisant par les sénateurs lors de l'examen de la deuxième partie du projet de loi de Finances (PLF) pour 2012. Ils étudieront prochainement une proposition de loi sur le logement.

2- Le secteur des travaux publics devrait connaître une baisse d'activité en 2012, malgré le démarrage de grands projets, après avoir enregistré une progression de 5,1% en 2011, selon la Fédération nationale des travaux publics (FNTP).
Le chiffre d'affaires du secteur devrait s'élever à 40,8 milliards d'euros en 2011, soit une hausse de 5,1% par rapport à 2010, mais pour 2012, la FNTP prévoit un chiffre d'affaires de 40,3 milliards d'euros, soit une baisse de 1% en euros courants par rapport à 2011.
 
3- Des militants de Greenpeace décidés à illustrer les failles de la sécurité des installations nucléaires ont réussi lundi à s'introduire dans deux centrales, à Nogent-sur-Seine (Aube) et Cruas (Ardèche), déjouant la surveillance pendant près de 14 heures.
Selon Greenpeace, ses membres ont "réussi à grimper sur le dôme de l'un des réacteurs" de Nogent-sur-Seine où ils ont déployé une banderole: "Le nucléaire sûr n'existe pas".
Le ministère de l'Intérieur a indiqué dans la soirée que les militants comparaîtraient devant un tribunal en avril 2012.
"C'est assez irresponsable de prendre des risques avec sa vie et avec la vie des autres", a dit le président Nicolas Sarkozy.
Quant au ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, il a concédé que l'opération menée par Greenpeace "révèle des défaillances dans notre dispositif" de sécurité, estimant que "toutes les leçons doivent en être tirées pour que ce dispositif soit encore plus étanche qu'il ne l'est aujourd'hui".
Ces intrusions "ne remettent pas en cause la conception des dispositifs de sécurité des sites nucléaires français", a estimé de son côté l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), rappellant que les militants n'ont pas "pénétré dans les zones les plus sensibles".

4- Thierry van de Wyngaert a été élu président de l’Académie d’architecture.
Il a, entre autres, réalisé la bibliothèque centrale de prêt (Draguignan), le siège de la CAF (Montpellier), le Centre des Archives diplomatiques (Nantes) et le nouveau siège de la CPAM (Annecy).
L'Académie d'architecture est une académie française dont le but est la promotion de la qualité de l'architecture, de l'aménagement de l'espace et de leur enseignement et de la conservation des archives sur l'histoire française de l'architecture.
Fondée en 1840 sous le nom de Société centrale des architectes, elle a pris son nom actuel en 1953.
Son siège se trouve à Paris, à l'ancien hôtel de Chaulnes, place des Vosges.