Calme, luxe et immobilier

Publié par Catherine Quintard le 22/03/2011 | Immobilières

Photo de l'article

La clientèle du marché de l'immobilier français de prestige, qui avait déserté suite à la crise financière, commence à faire son grand retour et à rechercher des biens immobiliers d'exception, le plus souvent à Paris (toutefois, la Côte d’Azur et les Alpes talonnent la capitale et restent des destinations privilégiées des riches acheteurs de propriétés). 

Un exemple récent ?
Le cas de la 40e fortune chinoise qui, afin de recevoir et d'héberger les cadres de ses sociétés, recherchait il y a peu, un hôtel particulier parisien aux environs de 10 millions d'euros.
Il faut savoir qu'au-dessus d'une limite de 20.000 euros/m2, soit 2 millions pour un 100m2, la quasi-totalité des acquéreurs de ces biens sont des étrangers car ceux-ci bénéficient de régimes fiscaux plus avantageux que les Français. (source AFP)

Les nationalités les plus avides de propriétés françaises ?
Les Russes, les Chinois et les Moyen-Orientaux.
Peu sensibles à la hausse des taux d’intérêt, leur appétit ne cesse de grandir et de tirer les prix vers le haut, indique le site Batiactu.com.

A noter tout de même (!) le cas d'une famille française, importante actionnaire d'un groupe du CAC 40, qui vient d'acquérir un hôtel particulier de 21 millions d'euros d'une surface habitable de 800 m2 avec un jardin de 600 m2 à Neuilly-sur-Seine !

Pour info légèrement comparative, de l'autre côté de l'atlantique, la maison de la chanteuse Christina Aguilera est à vendre pour 13,5 millions de dollars... soit la bagatelle de 9,5 millions d’euros. 
Cette propriété de 930 m²  se situe à Beverly Hills et dispose de six chambres, neuf salles de bain, d'un studio d'enregistrement, et d'un jardin comprenant une piscine, une grotte et un espace réservé au barbecue.
Et en plus, elle possède... un salon de beauté. 

Tous les investissements sont dans la nature !