Crédit Foncier réduit ses effectifs de 12% et ses coûts de 80 M € par an

Publié par Catherine Quintard le 23/11/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Le Crédit foncier, filiale du groupe bancaire BPCE qui vient d'être renflouée à hauteur de 1,5 milliard d'euros par sa maison-mère, va réduire ses effectifs de 12% dans le cadre d'un plan de réduction de ses coûts et d'un repli de ses activités sur le marché français.

"Notre objectif est de réduire les effectifs de 12%, soit environ 350 postes, exclusivement par des départs volontaires", a indiqué Bruno Deletré, directeur général du Crédit foncier, dans un entretien au quotidien Le Figaro de mercredi.

Ces suppressions de postes "devraient représenter la moitié des 80 millions d'euros d'économies annuelles" escomptées d'ici 2016 par une réduction de "12 à 13% de l'ensemble des coûts", a-t-il précisé.

Filiale du groupe BPCE, cet établissement spécialisé dans l'immobilier va désormais être "ancré au coeur" du groupe bancaire qui comprend les réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne.

Premier élément du plan stratégique annoncé mercredi par Bruno Deletré, dans Le Figaro : l'arrêt des activités à l'international, commencées dans les années 2000.

La nouvelle stratégie pour 2012-2016 de l'établissement, qui soufflera ses 160 bougies l'an prochain, prévoit également un recentrage sur son coeur de métier : l'immobilier en France, à la fois auprès des particuliers, du secteur public et des professionels du secteur.

Une coopération accrue entre le Crédit Foncier et les 8.000 agences des réseaux Caisses d'Epargne et Banques Populaires sera mise en oeuvre.

Source AFP/Photo : Bruno Deletré