Domfront : des vitrines virtuelles pour attirer de nouveaux commerçants

Publié par Catherine Quintard le 09/11/2011 | Immobilières

Photo de l'article

À Domfront, neuf commerces vides du centre-ville ont depuis début juin... des "vitrines virtuelles".

Des films adhésifs ont en effet été collés sur la devanture de ces boutiques fermées depuis 10, 20 ou 30 ans.
Il s’agit de trompe-l’œil représentant l’intérieur, très animé, de commerces "que l’on ne trouve plus à Domfront", souligne Marcel Folliot, coprésident de l’Union commerciale, artisanale et industrielle.

Inattendue, peu coûteuse et facile à mettre en œuvre, cette idée cumule les avantages car elle permet de proposer un environnement positif aux habitants de la ville tout en attirant l’attention des médias et en créant du buzz sur le net. Deux conditions nécessaires pour capter d’éventuels investisseurs, note lavieimmo.com.

Il y a ainsi une fausse galerie d’art, une librairie, un salon de thé, un ébéniste…
L’objectif n’étant pas de "faire de la figuration" mais de "donner envie à des personnes de reprendre ces commerces", explique Harry Atterton, installé depuis un an et demi à Domfront et initiateur du projet.

Les habitants de la ville sont plutôt ravis du projet, et les commerçants également.
Tous espèrent que cela donnera envie à de nouveaux commerçants de s'installer, rapporte Ouest-France.fr.

Située dans le département de l'Orne et la région Basse-Normandie, Domfront est la première ville française à s’équiper de vitrines virtuelles.