Earth Hour 2012... Toutes lumières éteintes !

Publié par Catherine Quintard le 03/04/2012 | Immobilières

Plus de 135 pays, 1200 monuments et des centaines de millions de personnes ont éteint leurs lumières samedi soir pendant 60 minutes à partir de 20h30 locales pour célébrer la plus grande manifestation mondiale en faveur du climat.

Photo de l'article

 

Plus de 135 pays, 1200 monuments et des centaines de millions de personnes ont éteint leurs lumières samedi soir pendant 60 minutes à partir de 20h30 locales pour célébrer la plus grande manifestation mondiale en faveur du climat. 
Au gré des fuseaux horaires, l’Earth Hour 2012 a ainsi formé une vague d’obscurité planétaire afin de mettre en lumière la lutte contre le réchauffement climatique...


Tour du monde...


Les îles Samoa, dans le Pacifique, ont comme toujours été les premières à éteindre les lumières, suivies de la Nouvelle-Zélande.
A Sydney, le pont de la baie, l'Opéra ainsi que la plupart des gratte-ciel de la ville ont été plongés dans le noir sous les regards d'habitants venus pique-niquer sur le port au clair de lune.
La grande tour de Tokyo a ensuite éteint son illumination nocturne, les gratte-ciel de Hong Kong, les édifices de Pékin, de Singapour, des Philippines...


De nouveaux arrivants...


L'an passé, le Liban, la Jamaïque, l'Iran, l'Ouganda, le Tadjikistan, le Tchad, l'Azerbaïdjan, la Palestine avaient rejoints la manifestation.  
Cette année, pour la 5ème édition, la Libye, l'Irak et la Station spatiale internationale (ISS) qui suivait la vague d'extinction des lumières sur son parcours autour du globe, ont suivi le mouvement.

New Delhi, Bombay, 40 villes de Russie, Dubaï, le Maroc, l'Italie, le Portugal ou encore la France ont de nouveau participé...à l'instar de Paris et de ses monuments éteints : la Tour Eiffel, l'Elysée, le Musée du Louvres...
Ou encore de l'Espagne, qui sous le slogan "Eteins la lumière, illumine la planète", a plongé dans le noir ses édifices les plus emblématiques comme la Sagrada Familia de Barcelone, l'Alhambra de Grenade, la Tour d'Or de Séville, le musée Guggenheim de Bilbao ou le Palais royal de Madrid...


C’est en 2007 que le premier Earth Hour avait eu lieu, à Sydney uniquement...


Cofondateur de la Earth Hour (avec WWF) , Todd Sampson, qui dirige une société de publicité à Sydney, a rappelé qu'à l'origine il s'agissait d'obtenir que les habitants des quartiers du port de Sydney éteignent leurs lumières. 
"Nous n'aurions jamais pu prévoir que cela prendrait une telle ampleur", a-t-il déclaré aux journalistes devant la baie de Sydney samedi.