L'éco-PTZ, mesure phare du Grenelle, sur un rythme moins soutenu en 2010

Publié par Catherine Quintard le 10/01/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Après un démarrage sur les chapeaux de roue, les éco-prêts à taux zéro, une des mesures phares du gouvernement pour réduire les émissions de CO2 du secteur du logement, ont marqué un peu le pas en 2010, a-t-on appris ce lundi auprès du ministère de l'Ecologie.
 Alors que l'objectif affiché était 200.000 éco-PTZ signés à la fin 2010, "on peut espérer qu'on sera à 170.000", indique à l'AFP Jérôme Gatier, directeur du Plan Bâtiment Grenelle.

Parmi les explications avancées, il y a "l'effet crise", les Français étant plus hésitants à se lancer dans un nouvel emprunt pour mieux isoler leur logement, même à taux zéro.

La consommation énergétique du parc de logements (31 millions dont 26 millions de résidences principales) représente 30% de la consommation totale d'énergie finale en France, et 21% des émissions totales de CO2, le principal gaz à effet de serre à l'origine du changement climatique.

Source, AFP, le 10/01/11

Petits rappels:

- L'éco-PTZ, une des mesures fiscales phares du Grenelle de l'environnement, a été lancé en avril 2008. Accessible sans condition de ressources, il n'a essentiellement intéressé que les propriétaires de maisons individuelles (la majorité du parc), et les ménages à revenus conséquents. Les copropriétés restant l'angle mort de la mesure.
- Depuis le 1er janvier 2011, toutes les annonces immobilières doivent afficher les résultats du diagnostic de performance énergétique (DPE).