Océans: Albert II fête les 100 ans de l'Institut fondé par son trisaïeul

Publié par Catherine Quintard le 22/06/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Le prince Albert II de Monaco vient de lancer un plaidoyer pour la défense des océans, "un univers fragile" menacé par le changement climatique et la surpêche, à l'occasion du centenaire de l'Institut océanographique de Paris fondé par son trisaïeul, Albert Ier de Monaco.

Au début du XXe siècle, "l'homme n'était le plus souvent qu'un être démuni et fragile qu'une mauvaise manoeuvre, un typhon ou un cachalot pouvait faire disparaître à jamais", a souligné le souverain dans son discours.

"C'est désormais la mer qui est à nos yeux un univers fragile, quotidiennement menacé par les dérèglements climatiques, les pollutions et l'avidité des hommes", a-t-il ajouté.  

Le prince Albert II, qui n'a pas fait allusion à son prochain mariage programmé début juillet dans la Principauté, a ensuite inauguré une plaque rebaptisant l'Institut océanographique en "Maison des océans".

L'Institut océanographique de Paris, inauguré en janvier 1911, est un organisme à vocation scientifique dépendant de la Fondation Albert Ier Prince de Monaco au même titre que le Musée océanographique de Monaco, qui a accueilli plus de 600.000 visiteurs en 2010.

Le prince Albert Ier, qui avait lui-même mené des campagnes océanographiques à la fin du XIXe siècle, avait établi sa Fondation en 1906 pour présenter ses propres collections et sensibiliser le grand public.

A partir d'aujourd'hui, une exposition est ouverte au grand public à l'Institut pour retracer l'histoire de son fondateur mais aussi du bâtiment lui-même (situé au coeur du quartier latin). 

Source AFP