Petit Tour de France

Publié par Catherine Quintard le 26/01/2011 | Immobilières

Photo de l'article

1. Le secrétariat d’état à la Ville a déclaré mardi que le tracé commun entre les projets de Grand Paris et d’Arc Express sera présenté aujourd’hui. Un projet qui prend naissance après trois ans de débats entre l’Etat et la région. Ce jour est donc historique pour le Grand Paris, comme symbolique de l’unité après la rude concurrence à laquelle se sont livrés l'ensemble des acteurs, à travers leurs projets de « grand huit » et d'Arc Express.
 

2. L'ancien Premier ministre Edouard Balladur considère que l'Etat doit "conserver la responsabilité directe" de la gestion de l'Hôtel de la Marine à Paris, dans un entretien à paraître ce mardi dans Le Figaro.
M. Balladur pense que c'est une "mauvaise idée" que l'Etat, propriétaire du bâtiment, envisage de conclure un bail de très longue durée (60 à 80 ans) avec un groupe privé pour cet hôtel particulier du XVIIIè siècle entièrement classé monument historique. L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing a aussi manifesté son opposition au projet gouvernemental sur l'Hôtel de la Marine.
 

3. L'emploi et l'éducation sont "les deux piliers de la rénovation urbaine", a déclaré mardi Gérard Hamel, président de l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), au cours de la conférence de presse de rentrée de cet organisme.
Au 31 décembre 2010, 230.000 logements ont été rénovés et 80.000 ont été construits ou sont en construction, soit un budget de 26 milliards d'euros dont 7,4 milliards de subventions. Pour l'avenir, il est souhaité davantage d'investissements privés, d'aides au montage de projets locaux, de "propager la culture de rénovation des centres commerciaux" et d'estimer plus globalement que la rénovation urbaine doit être "partie intégrante du développement territorial". www.renovation-urbaine.fr/

4. Un sondage commandé par la Chambre des notaires de Paris montre que les Français connaissent assez bien les actes notariés mais surestiment leurs prix.
63% des Français ont déjà fait appel aux services d’un notaire, pourtant seuls 23% savent que pour un même acte, le prix ne change pas, d’un notaire à un autre. Les personnes interrogées ont, en outre, tendance à surestimer le prix des différents actes, estimant notamment le prix d'établissement d'un testament à 676 euros alors qu’il est en réalité à 170 euros.

AFP/MonImmeuble.com/Batiactu