Politique du logement : Bilan et objectifs 2011

Publié par Catherine Quintard le 10/02/2011 | Immobilières

Photo de l'article

"Poursuivre une politique solidaire, ambitieuse et durable pour répondre aux attentes des Français", tels sont les mots d'ordre annoncés par la Ministre de l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, et le Secrétaire d’Etat en charge du logement, M. Benoist Apparu, lors de la présentation du bilan et des perspectives pour 2011 en matière de politique du logement .

BILAN

-L’effort public en faveur du logement : 37,4 milliards d’euros, soit 1,96 % du PIB.
-Le logement représente 60 % du patrimoine brut des ménages.
-Les recettes fiscales liées au logement plus de 55 milliards d’euros.
-L’Etat a financé 131.509 logements sociaux en 2010 (record absolu depuis 30 ans) dont 33% dans les zones tendues et 26.836 logements très sociaux – PLAI - en 2010 (+25% par rapport à 2009).
-Montant des aides personnelles au logement : 15,5 milliards d’euros pour 6,6 millions de ménages.
-Le nombre de mises en chantiers de logements neufs : 309.744 (+3,3% par rapport à 2009) mais reste insuffisant par rapport aux 400 à 500.000 logements neufs nécessaires pour combler le déficit.
-Les dépenses courantes de logement : 21,7 % du revenu disponible brut des ménages soit deux fois plus que les dépenses d’alimentation (11,5%) ou de transport (11,4%).
-L’activité immobilière : 234 milliards d’euros en 2009 (-18,4 % par rapport à 2008). C’est la plus forte baisse enregistrée depuis 1984. Elle a atteint le niveau de l’année 2004. Les transactions immobilières ont augmenté de 30 %.

OBJECTIFS en 2011

-accompagner les personnes les plus modestes vers le logement
-développer la GRL
-libérer du foncier grâce à la réforme de l’urbanisme et au développement de « l’urbanisme de projet »
-construire davantage de logements en zones tendues
-encourager l’accession à la propriété grâce au nouveau PTZ+ en incitant la construction de logements neufs là où la demande est forte et en favorisant les logements performants sur le plan énergétique
-accélérer le rythme de rénovation des logements du parc HLM
-simplifier l’éco-PTZ pour permettre une montée en puissance du dispositif
-améliorer le diagnostic de performance énergétique
-renforcer la lutte contre la précarité énergétique
-instaurer une plus grande transparence dans le marché de l’immobilier
-promouvoir la réalisation de la «ville durable » en incitant les collectivités à engager des projets d’Eco-quartiers et en contractualisant, en 2011, les 13 projets Eco-cités sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets.

Source FNAIM/AFP