DPE : 2% du parc immobilier Français classé en A ou B

Publié par Catherine Quintard le 24/03/2011 | Immobilières

Photo de l'article

La Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (FIDI), le plus important syndicat du secteur, a présenté son premier observatoire des diagnostics de performance énergétique (DPE) réalisés depuis 2006.  

Bilan: sur 100.000 diagnostics étudiés, seul 2% du parc immobilier appartient aux deux classes les plus économes en énergie (A et B), soit une consommation énergétique inférieure à 90 kWh/m2/an.

Les associations de consommateurs  dénoncent le manque de fiabilité des DPE, alors même qu'il doit figurer sur les annonces immobilières depuis le ler janvier 2011.
De son côté, la FIDI dénonce les « pressions fortes » pour obtenir un classement avantageux. En effet, la classe énergétique détermine depuis 2011, en partie le montant du PTZ+.

La FIDI suggère quelques pistes pour améliorer le dispositif :
-L'ensemble des données ayant servi à établir le DPE pourraient être listées en annexe du rapport afin que la responsabilité du diagnostiqueur soit plus facile à établir en cas de litiges.
- La responsabilité du vendeur pourrait être engagée lorsqu'il fait de fausses déclarations aux diagnostiqueurs.

Sur le long terme, la FIDI, tout comme la FNAIM, souhaite harmoniser les méthodes de calcul du DPE et imposer une formation obligatoire pour les nouveaux diagnostiqueurs.

Pour information, un premier bilan du DPE devrait être établi par le Ministère de l'environnement en avril.
 

Source: FNAIM