FPI : le logement doit devenir le "grand chantier de la République"

Publié par Catherine Quintard le 12/10/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Estimant qu'il manque en France entre 500.000 et 1,2 million d'habitations, les promoteurs immobiliers ont souhaité ce mercredi que le logement devienne, à budget constant, "le grand chantier de la République" au cours de la prochaine législature.

Intitulé "Que faire?", ce document, qui sera remis aux parlementaires et aux candidats à l'élection présidentielle de 2012, propose entre autres la suppression du prêt à taux zéro plus (PTZ+) pour les achats dans l'ancien sans travaux de rénovation.

L'économie attendue de cette mesure (1,3 milliard d'euros par an) permettrait, selon la FPI, de financer (900 millions) la diminution de la TVA de 19,6% à 5,5% pour les ménages à revenus modestes qui achètent pour la première fois des logements neufs dans des communes où s'applique la loi de Solidarité et de renouvellement urbain (SRU), destinée à porter le taux de logements sociaux à 20% du total.

Elle permettrait aussi, pour 400 millions, d'accorder des PTZ+ pour les propriétaires de logement anciens où seraient effectués des travaux de rénovation portant la qualité thermique et énergétique quasiment au niveau du neuf.

En outre, pour lutter contre la pénurie de foncier, la FPI souhaite "accélérer la remise à disposition des friches publiques" demandant à l'Etat de mettre ses actes en conformité avec ses intentions.

Quant au "1% logement", il serait supprimé et remplacé par une aide directe des entreprises à leurs salariés pour trouver un logement, à l'aide de comptes d'épargne logement qui seraient abondés par les entreprises.

Source AFP