Immobilier : les dix villes où investir en 2012

Publié par Catherine Quintard le 07/05/2012 | Immobilières

Explorimmoneuf a étudié trente villes françaises, afin d'établir un classement de celles qui sont les plus intéressantes en termes d'investissement dans le neuf.

Photo de l'article

Guillaume Teilhard de Chardin, le directeur d’Explorimmoneuf, explique que le but de cette étude était de "bien mesurer le dynamisme" de chacune des trente villes ciblées en fonction d’un certain nombre de thèmes prédéfinis : la démographie, l’emploi, le nombre d’étudiants, les prix moyens au mètre carré dans le neuf comme dans l’ancien, le niveaux de loyer pratiqués pour les petites surfaces (studio et T2), qui font l’objet de la plus forte demande et autorisent les meilleurs rendements, ainsi que la part d’investisseurs déjà présents sur le marché du neuf.

Les villes ont ensuite été classées de 1 à 30, en fonction de la place occupée dans chacun de ces différents thèmes.
Les dix premières, "les mieux classées en termes de dynamisme économique et d’attractivité immobilière" sont les suivantes :

1- Bordeaux, loin de son image de "belle endormie", affiche à la fois "une spectaculaire croissance démographique" (+250 000 habitants en dix ans, 5ème place en termes de population étudiante), et une bonne dynamique économique. 
L’offre de logements neufs y a progressé de 21 % entre 2010 et 2011, avec 5 460 logements nouveaux mis sur le marché, et les stocks d’invendus y restent faibles, "de l’ordre de 5,5 mois de commercialisation".
Attention cependant à ne pas trop attendre : "l’activité risque de s’emballer à l’approche de la fin du dispositif Scellier", à la fin de l’année 2012.
"Les prix du neuf 3 725 euros du mètre carré à Bordeaux intra-muros suivront la tendance, ce qui aura pour conséquence de faire baisser la performance du rendement", prévient Explorimmo;
2- Nantes, qui bénéficie d’une "croissance démographique et économique" et d’une "offre immobilière de qualité";
3-Toulon, où l’enquête met à jour le poids croissant d’une "population extra locale", et dont "l’agglomération fait l’objet d’une forte demande en logements";

4- Paris
, où le niveau très élevé des prix empêche d’"espérer des rendements performants", mais où il est intéressant de "tabler sur la valorisation de son patrimoine";
5- Lyon, qui bénéficie d’une "position stratégique" grâce des "transports, une démographie, un emploi et des prix bien orientés", et "dispose de solides atouts pour séduire les investisseurs" ;
6- Toulouse, dont l’attractivité économique semble inébranlable et qui offre "une qualité de vie incomparable";
7- Villeurbanne, le "dixième arrondissement de Lyon", qui "offre d’excellentes perspectives";
8- Strasbourg, le siège des institutions européennes, qui "fourmille de projets d’aménagements résidentiels";
9- Lille, qui "séduit les cadres pour ses facilités d’accès, son tissu d’entreprises et ses pôles universitaires réputés";
10-  Nice, où "les prix sont élevés, mais la demande locative est forte".

Explorimmo constate que "certaines villes, pourtant leaders dans quelques domaines, n’apparaissent pas dans son classement". C’est notamment le cas d’Aix-en-Provence, du Havre ou de Dijon, toutes bien placées dans certains domaines, mais pas suffisamment dans les autres pour figurer dans le top 10.
 
Consultez le détail de l'enquête et le palmarès complet.

Source: Explorimmo/lavieimmo.com