Jean Nouvel va concevoir le premier gratte-ciel parisien

Publié par Catherine Quintard le 25/04/2012 | Immobilières

Depuis la modification en 2010 du plan local d'urbanisme (PLU) qui plafonnait la hauteur des immeubles dans la capitale à 37 mètres, il est désormais possible de construire jusqu'à 180 mètres. Et le premier immeuble de grande hauteur (IGH*) qui verra le jour à Paris, sera signé Jean Nouvel...

Photo de l'article

D'une hauteur de 180 mètres, l'édifice tout en verre et dont la partie haute sera inclinée à la façon d'une vague, se situera sur le site de la ZAC Paris Rive Gauche, quartier Masséna-Bruneseau, 13ème  arrondissement.

"La proposition de Jean Nouvel a été retenue à une très large majorité. Il a fait le choix de proposer deux ensembles (une tour de 180 mètres avec à côté une tour de 115 mètres) qui vont apporter un signal très intéressant pour ce quartier", explique-t-on à la mairie de Paris, qui entend ériger en tout quatre IGH dans le quartier Masséna-Bruneseau.
Un autre IGH sera livré un peu avant. Il s'agit du futur TGI situé aux Batignolles dans le 17e, d'une hauteur de 160m.


Un hôtel de 15.000m²


Conçu par les Ateliers Jean Nouvel et son partenaire investisseur Ivanhoé Cambridge/Hines (fond d'investissement québécois adossé à la caisse des dépôts du Québec, qui construira l'IGH sur ses fonds propres), le projet "Duo" comprendra 75.000 m² de bureaux, de nombreux commerces, et un hôtel (dans la tour de 115m) de 15.000 m² !
Le projet nécessitera un investissement entre 500 et 600 millions d'euros.
Les travaux vont débuter en 2014. La livraison est attendue pour 2018.


Les gratte-ciel parisiens et d’ailleurs...


La société Emporis qui recense les gratte-ciel de la planète précise qu'un édifice est considéré comme gratte-ciel si sa hauteur dépasse les 100 mètres.
Par ailleurs ne sont pas considérés comme gratte-ciel les tours comme la Tour Eiffel car il s'agit d'une tour d'observation.

En France, c'est surtout dans le quartier de La Défense, dans les années 1960/1970 que commencèrent à grande échelle les constructions de gratte-ciel, à l'instar de la Tour Les Poissons, premier vrai gratte-ciel de France avec une hauteur de 150 mètres.
Au début des années 1970, dans Paris même, de très nombreuses tours sont lancées dans les 13e, 14e, 15e, 17e, 19e arrondissements, comme la Tour Montparnasse achevée en 1972, qui, avec ses 210 mètres de hauteur, fut à son époque le plus haut bâtiment d'Europe.
Toutefois, en 1977, la hauteur maximale des constructions dans Paris a été fixée à 25 mètres dans les arrondissements du centre et 37 mètres alentours.

La ville de Lyon compte actuellement deux immeubles de plus de 100 mètres de hauteur : la Tour Part-Dieu (165 mètres), inaugurée en 1977, et la Tour Oxygène (115 mètres, en 2010). Trois immeubles de plus de 100 mètres sont en projet dont deux de plus de 200 mètres de hauteur : la tour Incity et la Tour Eva.

La ville de Marseille possède quant à elle, la Tour CMA CGM d'une hauteur de 147 mètres. D'autres tours de grandes envergures sont également en projet dans le cadre du projet Euroméditerranée.
On trouve des tours de plus de 100 mètres également à Lille (Euralille), Nantes (Tour de Bretagne, 144 m, inaugurée en 1976) et Mulhouse (Tour de l'Europe, 112 m, en 1973)

* IGH : immeuble de grande hauteur, appelé couramment tour ou un gratte-ciel.

Visuel : Projet "Duo", Jean Nouvel, Zac Rive gauche.