Le boom des villes en Asie attire les plus grands architectes

Publié par Catherine Quintard le 01/07/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Le Français Paul Andreu s'est vu offrir "la chance de sa vie" quand les autorités chinoises lui ont confié la construction de l'opéra de Pékin: comme lui, de nombreuses stars de l'architecture profitent du boom des villes en Asie pour repousser les limites de l'architecture.

"Je suis reconnaissant envers la Chine... L'opéra est une opportunité comme on en a qu'une dans sa vie, quand on l'a...", assure M. Andreu, architecte de ce bâtiment ovale en titane et verre qui jaillit d'un plan d'eau au centre de Pékin.
Pour exemple, l'Anglo-Irakienne Zaha Hadid, lauréate du Pritzker Price 2004, le Nobel de l'architecture, s'occupe de l'opéra de Canton.
Le Britannique Norman Foster, auteur de l'emblématique tour HSBC à Hong Kong, travaille pour sa part à la construction du siège de la banque CITIC à Hangzhou (est)...A l'instar de

"La Chine construit énormément, et donc les chances de construire sont très grandes. La Chine a aussi des ambitions..." confie M.Andreu. "Ils n'ont pas fait grand chose pendant des années, et je suis sûr qu'ils avaient le sentiment d'une espèce de retard," telles la tour de la CCTV, considérée comme l'une des créations architecturales les plus osées, ou la tour de 101 étages du World Finance Center de Shanghai.

Mais ce boom ne se limite pas à la Chine. "De plus en plus de cabinets d'architectes, de taille moyenne comme des succursales de grands cabinets internationaux, s'ouvrent au Vietnam ou en Thaïlande", confirme Nguyen Chi Tam, responsable de HighEnd Architecture à Hanoi, qui collabore avec l'Italien Renzo Piano sur un projet d'opéra à Hanoi.

Malheureusement,  la frénésie de développement des grandes cités asiatiques fait souvent peu de cas du patrimoine architectural existant...
A Pékin, comme à Hanoi, de nombreux bâtiments anciens ont été sacrifiés...Plus respectueux de son passé, Singapour a réussi à sauvegarder plus de 7.000 bâtiments anciens, tout en les faisant cohabiter avec des ensembles architecturaux ultramodernes.
 

Photo: Spectacle/Opéra de Pékin