Les banques chinoises résisteraient à une chute de 50% de l'immobilier

Publié par Catherine Quintard le 01/08/2011 | Immobilières

Photo de l'article

Les banques chinoises seraient capables de supporter le pire scénario d'une chute de 50% des prix de l'immobilier, selon des tests de résistance réalisés par la Commission chinoise de réglementation bancaire (CBRC). 

"Les inquiétudes et les suspicions selon lesquelles le secteur bancaire chinois pourrait s'effondrer en raison des promoteurs immobiliers sont sans fondement", a déclaré vendredi à la télévision d'Etat CCTV Liu Mingkang, le chef de la CBRC. 

Certains experts redoutent la création d'une bulle immobilière en Chine où les prix des appartements dans les grandes villes sont parfois très fortement surévalués.

La hausse des prix de l'immobilier est donc un souci constant pour les autorités chinoises, qui tentent par tous les moyens de la juguler avec notamment des mesures comme l'interdiction d'acheter des résidences secondaires dans certaines villes.

Les prix du neuf dans l'immobilier chinois ont baissé en juin par rapport à mai dans 12 des 70 villes scrutées par le Bureau national des statistiques, contre neuf villes concernées par une baisse en mai sur un mois.
 

Source: AFP