L'immobilier d'entreprise va mieux mais reste fragile

Publié par Catherine Quintard le 05/01/2011 | Immobilières

Photo de l'article

L'immobilier d'entreprise français est sorti de l'ornière en 2010, avec une hausse spectaculaire des investissements, mais ceux-ci demeurent en deçà de la moyenne des dix dernières années, signe que le marché est encore convalescent.

Selon le cabinet, 11 milliards d'euros ont été investis l'année dernière dans l'Hexagone, en hausse de 41% par rapport à l'année précédente, mais ce chiffre demeure de 24% en deçà donc de la moyenne des dix dernières années, qui est de 14,5 milliards.

Les bureaux "demeurent la classe d'actifs la plus prisée par les investisseurs", représentant 61% des volumes investis en France en 2010, soit 6,7 milliards d'euros. Mais leur part dans l'ensemble des montants engagés a diminué au profit des commerces, qui ont connu un boom de 89% par rapport à 2009, à 3,6 milliards d'euros.

L'Ile-de-France a concentré 70% des montants engagés en 2010, pour lesquels les bureaux se taillent la part du lion: 79% des investissements contre 16% pour les commerces. Paris intra-muros "demeure le moteur du marché francilien", avec 39% de la demande placée en 2010, précise l'étude.
Le schéma inverse a été observé en province, où les actifs de commerce ont représenté 73% des montants engagés, contre 18% pour les bureaux.
  
Source AFP, le 5/01/11