Livret A: possible maintien du taux au 1er février

Publié par Catherine Quintard le 06/01/2012 | Immobilières

Photo de l'article

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a laissé entendre vendredi qu'il pourrait maintenir le taux du Livret A début février même en cas d'accélération de l'inflation, élément retenu pour le calcul du rendement de ce placement presque bicentenaire.

La plupart des économistes tablent sur un niveau d'inflation en décembre (sur un an) similaire à celui de novembre, soit 2,4% (hors tabac).
Si le chiffre, qui sera publié jeudi prochain, confirme ces prévisions, la formule de calcul automatique du taux le ferait passer de 2,25% actuellement à 2,50% au minimum, voire à 2,75%.

 Toutefois, le gouverneur de la Banque de France, qui communique traditionnellement au ministre des Finances une recommandation sur l'évolution du taux, peut "déroger à l'application de cette formule en cas de circonstances exceptionnelles", selon les textes.
"Ce que je regarderai, c'est l'inflation qui va venir, parce que ça ne servirait à rien que le taux augmente légèrement pour rebaisser immédiatement ensuite", a annoncé ce matin M. Noyer sur Europe 1.
Dès lors, "je regarderai l'inflation des six prochains mois pour voir si le pouvoir d'achat est maintenu", a-t-il expliqué, rappelant qu'à cet horizon, "notre prévision est plutôt que l'inflation va baisser".
 "Si l'inflation baisse il n'y a pas de raison d'augmenter le Livret A, en effet", a-t-il dit en réponse à une question sur ces prévisions.

Pour information: le Livret A est le placement épargne favori des français.
Plus de 60 millions de livret A sont ouverts, plus de 190 milliards d’euros de dépôts.
A fin novembre, les dépôts sur le Livret A avaient augmenté de 16,53 milliards depuis le début de l'année, non loin du record absolu enregistré en 2008, avec 18,7 milliards d'euros.
Les livrets A sont toujours aussi largement utilisés, puisque près de 1 700 000 livrets A sont au plafond des versements.
Il est à noter que depuis le 1er janvier 2009, tous les établissement financiers peuvent commercialiser le livret A (faisant perdre l'exclusivité de distribution aux opérateurs historiques que sont La Banque postale et la Caisse d'épargne).
Enfin, le livret A est un livret d’épargne réglementé. Son taux est révisé deux fois par an.
 

avec AFP