L'UNPI présente 60 propositions pour le futur ministre du Logement

Publié par Catherine Quintard le 06/12/2011 | Immobilières

Photo de l'article

L'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), organisation de bailleurs privés, a présenté ce mardi soixante propositions qu'elle va soumettre à tous les hommes politiques qui aspirent à devenir ministre du Logement après les élections de 2012.

Voici quelques propositions présentées:

L'UNPI* suggère de créer, comme pour le secteur "low cost" dans le transport aérien, "un concept entièrement nouveau de logements pour parvenir à moins de 1.000 euros/m2", soit moins de 100.000 euros pour un appartement de 100 m2.
"Pour cela, il convient de recourir à des systèmes de préfabrication et à des systèmes de construction innovants, de privilégier des matériaux peu coûteux, en utilisant par exemple du béton peint dans les salles de bain plutôt que d'utiliser systématiquement du carrelage et d'abolir nombre de normes qui nous étouffent", suggère l'UNPI.

L'UNPI souhaite également l'abolition du permis de constuire dans les zones urbaines pour rémédier à la pénurie de construction de logements neufs.
"Cette libéralisation devra être compensée par un renforcement de la sanction : si le constructeur ne respecte pas les règles d'urbanisme, alors la sanction doit être la démolition", admet M. Jean Perrin, président de l'UNPI.
Autre proposition, concernant les HLM : la vente, en trois ans, de quelque deux millions de logements HLM à leurs locataires, soit la moitié du total, pour un prix moyen de 100.000 euros, entraînant une rentrée d'argent de 200 milliards pour l'Etat.
De plus, le président de l'UNPI propose de faire gérer 90% du parc HLM restant par le secteur privé, ce qui permettrait de réaliser une économie de l'ordre de 50 à 60 milliards sur cinq ans, selon lui.
 

*L'UNPI revendique 250.000 adhérents et se présente comme la seule organisation représentant les propriétaires immobiliers privés.

Source AFP/Photo Jean Perrin