Comment bien négocier son achat immobilier ?

Guide immobilier Achat

La négociation est très fréquente dans le domaine de l’immobilier. Bien que le prix de vente des maisons et des appartements suit plus ou moins la tendance du marché, son estimation n’est pas toujours juste. Certains signes montrent qu’il est possible de revoir ce prix à la baisse, et d’entamer une négociation financière avec le vendeur ! Les éléments qui jouent en faveur d’une négociation peuvent être des défauts repérés lors d’une visite ou le fait que le logement soit en vente depuis plusieurs mois, mais sachez qu’il en existe d’autres. Grâce à une bonne préparation en amont et à l’apport d’arguments solides, il est possible de faire baisser le prix du bien jusqu’à 15 % ! Voici les différentes étapes à suivre pour savoir comment bien négocier son achat immobilier.

La préparation, une étape essentielle pour réussir sa négociation

Pour mettre toutes les chances de votre côté lors d’une négociation, il est indispensable de réaliser votre plan d’action à l’avance.

 

Commencez par définir votre budget, en déterminant la somme maximale que vous comptez débourser pour acheter un bien immobilier. Prenez en compte le prix d’achat, mais aussi une marge pour les impôts, les frais de notaire, les assurances, les honoraires d’agence plus ou moins élevés. Intéressez-vous aux logements dont la valeur peut atteindre 10 % de plus que votre budget. En cas de négociation, vous pouvez ainsi obtenir un logement au prix que vous vous êtes fixé.

 

La solvabilité financière est un argument de poids lors d’une négociation. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à obtenir un pré-accord de votre banque avec un bon dossier. Si vous avez déjà une solution de financement validée (obtention d’un prêt, apport conséquent) et que vous obtenez un document qui le justifie, alors vous disposez d’un bon point pour réussir votre négociation en rassurant le vendeur. Cela vous aidera à trouver plus rapidement une maison ou un appartement à vendre.

 

Lors de votre première prise de contact avec un vendeur, pensez à lui demander depuis quand le logement est en vente. Si ce dernier l’est depuis plusieurs mois, dites-vous que son prix est peut-être surestimé ou qu’il présente des défauts notables. Tout cela peut jouer en votre faveur dans le cadre d’une négociation.

 

Lorsque vous trouvez des annonces immobilières qui vous correspondent, vous pouvez comparer le prix des biens à ceux d’autres logements aux caractéristiques proches. Cela vous permet de voir si les logements qui vous intéressent sont vendus à des prix supérieurs à ceux du marché. Vous pouvez utiliser ces comparaisons pour appuyer vos arguments au cours de la négociation.

 

La visite du bien immobilier : un moment crucial

La première visite du bien est une étape clé. En tant qu’acquéreur, elle vous permet de découvrir les atouts du logement, mais aussi ses éventuels défauts. Prenez le temps de les lister pour conforter vos arguments : manque de luminosité, vis-à-vis important, mauvaise isolation, travaux à prévoir. Il est aussi important de préparer un listing sur les éléments administratifs importants à vérifier, comme la conformité des diagnostics ou les éventuelles charges de copropriété.

 

Profitez également de ce moment pour amorcer une négociation psychologique avec le vendeur. Il est important de créer une relation de confiance avec lui en abordant des sujets comme le motif de la vente. De fil en aiguille, il vous donnera quelques informations précieuses sur le motif de sa vente et son état d’esprit. Une personne en instance de divorce ou qui quitte la région peut être plus pressée de vendre et sera alors plus encline à accepter une négociation.

 

Le bien que vous visitez vous plaît ? Ne vous emballez pas pour autant. L’acheteur ne doit pas laisser paraître au vendeur qu’il est intéressé lors de la première visite. Dites-lui plutôt que vous avez d’autres logements qui vous intéressent et que tout dépendra du prix de vente. N’hésitez pas à effectuer plusieurs visites du même logement afin de noter tous les éléments qui pourraient favoriser une négociation.

 

Bien négocier son achat immobilier avec des arguments percutants

Voici venu le temps de la négociation ! C’est le moment d’engager une discussion avec le vendeur et de jouer le rôle d’un agent immobilier. Faites-lui part de vos arguments pour l’inciter à revoir son prix à la baisse : 

 

  • financement accepté ;
  • valeur du logement surestimée ;
  • diagnostics non conformes ;
  • travaux à prévoir…

 

 

N’hésitez pas à faire une proposition avec un prix plus bas que celui annoncé (et que celui de votre budget) pour obtenir une plus grande marge de négociation. Le vendeur pourra marchander et vous pourrez parvenir à obtenir le prix d’achat souhaité.

 

Profiter des conseils et de l’expertise d’un agent immobilier

Tout le monde n’a pas les compétences nécessaires pour savoir bien négocier un achat immobilier. Vous souhaitez confier cette mission à une agence immobilière ? Chez Citya, nous disposons d’une équipe de professionnels qui peuvent vous accompagner dans vos projets. Nous pouvons négocier le prix d’achat d’un bien auprès du vendeur afin que vous puissiez acquérir ce logement au prix le plus juste.

 

Contactez-nous dès maintenant pour connaître nos prestations ou pour toute question concernant l’achat d’un bien immobilier.

 

Retrouvez aussi :

  • Quelle est la meilleure agence immobilière ?
  • Qu'est-ce que les honoraires d'agences ?