Quelles sont les aides disponibles pour une construction neuve ?

Guide immobilier Neuf

Le budget pour faire construire votre future maison représente un coût conséquent. Il n’est pas sûr que la banque accepte de vous accorder un prêt immobilier. Vous pouvez cependant bénéficier d’aides qui pourront vous aider à financer votre construction neuve, ainsi que des avantages fiscaux.

Pourquoi des aides de l’État pour le neuf ?

Que vous souhaitiez un appartement ou une maison neuve, l’État a voulu encourager les particuliers à investir dans l’immobilier. Surtout dans le neuf, car c’est celui qui est le plus écologique et répond à la loi climat. En effet, la consommation d’énergie y est moindre et permet donc de réduire les émissions de CO2. Des normes énergétiques de plus en plus strictes sont appliquées au fil des ans. Cela a pour but d’inciter à des travaux de rénovation ou à acheter neuf.

 

Il ne faut pas oublier que le marché de l’immobilier reste un secteur très lucratif. Permettre à un maximum de ménages aux revenus modestes de devenir propriétaires s’avère pratique pour le réguler. Ces coups de pouce financiers font partie des plus grands avantages de la construction neuve, ainsi que le fait de faire construire sa maison. Attention, les aides ne sont pas proposées dans toutes les banques. Il faut qu’elles aient signé une convention avec le Gouvernement pour accorder ces emprunts assez particuliers.

 

Le prêt à taux zéro (PTZ), l’aide principale pour la construction neuve

Le prêt à taux zéro ou PTZ est sûrement l’aide la plus connue parmi toutes celles qui sont proposées. Son énorme avantage est que vous ne remboursez que la somme empruntée. Il ne peut être contracté tout seul : il sera le complément d’un crédit immobilier. 

 

Vous pouvez y souscrire à condition d’être un primo-accédant pour le financement de votre résidence principale. Cela veut dire que vous n’êtes pas propriétaire ou ne l’avez pas été depuis au moins deux ans. De plus, vous ne devez pas dépasser un certain plafond de ressources. Ce plafond dépend de la zone du bien et du nombre d’occupants du futur logement. En outre, si vous êtes une famille nombreuse, le plafond sera plus élevé, car cela implique d’acheter une habitation plus grande.

 

La somme totale du PTZ est soumise à une limitation et dépend des mêmes paramètres cités plus haut. Elle ne peut excéder 40 % du prix de vente du bien neuf. L’emprunt peut être remboursé sous 20 à 25 années avec possibilité de ne pas le rembourser pendant 5, 10 ou 15 ans. 

 

Les zones qui sont déterminées A sont celles où la demande de logement est très élevée et où l’immobilier y est onéreux. Ce sont des communes comme Paris, Bordeaux, Nice, Toulouse, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Rennes, Strasbourg ou Lille. Forcément, le capital du PTZ sera proportionnel face au montant d’un immobilier ancien ou neuf de ces villes.

 

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le PAS peut servir à acheter un terrain à bâtir, ainsi qu’à l’achat d’un bien neuf en tant que résidence principale. N’oubliez pas de vérifier certains documents avant l’achat du terrain.

 

Comme pour le prêt à taux zéro un plafond de revenus est imposé. Vous pouvez décider de choisir un taux variable ou un taux fixe. Dans tous les cas, un taux d’usure limite les abus de taux trop élevés. Vous pouvez aussi utiliser les autres aides pour le compléter et ainsi réduire son montant. Cela fera des économies sur les intérêts.

 

Il peut financer à lui tout seul votre projet immobilier, sauf les frais de notaire. Ils seront à prévoir pour l’achat de votre maison. Pour ce qui est des frais annexes lors de la construction, vous pourrez utiliser le prêt à l’accession sociale. La durée de remboursement peut s’étendre jusqu’à 30 ans.

 

Les autres prêts existants

Ces derniers sont moins connus, car leurs conditions d’accord sont encore plus particulières. De même, certains ne se révèlent plus trop si intéressants à cause du taux d’intérêt trop élevé.

 

Le prêt d’épargne logement (PEL) consiste à vous faire épargner pendant 4 ans. Cela vous donne droit à un prêt avec un taux de 2,20 %.

 

Le prêt à action logement (PAL) concerne les salariés du privé. Cette entreprise doit avoir au moins 10 employés et le taux s’élève à 1 %.

 

Le prêt social de location-accession (PSLA) permet au locataire de devenir propriétaire. Cela se fait au fur et à mesure du versement de la redevance au bailleur.

 

Le prêt conventionné s’adresse à tous les ménages avec un taux compris entre 3,25 % à 3,70 %. Il donne droit à l’APL.

 

Des réductions, une aide bienvenue pour une construction neuve

En achetant neuf, vous êtes exonéré de la taxe foncière durant 2 ans. De plus, les frais de notaire ne s’élèvent qu’entre 2 à 3 % pour une construction sur plan en VEFA. Vous avez également le droit à une réduction de TVA : 5,5 %. Vous pourrez donc trouver une maison à 120 000 € grâce à ces avantages. En investissement locatif, vous pouvez bénéficier d’exonération d’impôts avec la loi Pinel.

 

Plus de conseils sur :