Quel montant pour un achat immobilier ancien ou neuf ?

Guide immobilier Neuf

Vous voulez pour projet de devenir propriétaire en achetant un bien immobilier. Vous ne savez pas trop quoi choisir entre l’ancien ou le neuf. Le facteur financier est un des critères qui incite le plus à l’acquisition ou au contraire, la décourage. Quel montant prévoir pour un achat immobilier ancien ou neuf ?

Quel montant espérer pour un achat immobilier ancien ou neuf ?

 

Combien coûtent les immobiliers neufs et anciens ?

Pour les deux états, on se retrouve avec une moyenne de 3 000 € le m² en France en mai 2022. En revanche, il est très difficile de donner un montant exact, car le territoire connaît de grosses disparités. Donc ne vous attendez pas à ce tarif pour Paris, par exemple. Cela peut aussi évoluer en fonction du contexte économique et des tendances.

 

Avant l’achat, vous devez considérer le montant sur un long terme plutôt que sur une courte période. En fait, il est important de compter les frais supplémentaires et pas uniquement le prix de vente. Tout ce montant s’avère extrêmement représentatif dans la finalité de votre projet.

 

Pour les habitations anciennes : quels frais prendre en compte ?

Les logements anciens sont les plus répandus sur le marché immobilier. Vous avez alors l’embarras du choix, en plus de coûter moins cher au niveau du prix de vente.

 

N’oubliez pas que les droits de mutation sont plus élevés également : entre 7 à 8 %. Tout comme pour un terrain à bâtir vendu par un particulier. Les appartements anciens se montrent souvent plus chers que les maisons, car ils se trouvent en zone urbaine. C’est d’ailleurs ce qui domine le marché, pour s’adapter à la demande de logements. En revanche, si vous voulez absolument une maison à 120 000 €, c’est plus que probable dans l’ancien. Vous pouvez même négocier dans certains cas, si l’estimation n’a pas été réalisée par un professionnel. Vous pouvez faire une simulation ou comparer avec d’autres biens équivalents.

 

Attention cependant avec cet état : des travaux de rénovation sont probablement à réaliser. Dans ce cas, le nombre pourra encore se réduire. Les propriétaires peuvent bénéficier d’aides, comme le prêt à taux zéro. En revanche, celui-ci devra faire l’objet d’aménagement ou de rénovation pour être aux normes thermiques.

 

Pour l’achat de logement neuf

Tout comme pour l’ancien, il est difficile de déterminer le prix pour une maison neuve ou un appartement neuf. Il coûtera la plupart du temps plus cher cependant. On remarque souvent une différence de 20 %. En effet, comme la construction neuve présente de nombreux avantages, cela se compense au niveau du tarif. 

 

Pour une VEFA, les frais de notaire ne sont que de 2 à 3 % du prix de vente. Vous n’aurez pas à payer le terrain, comme il est vendu avec l’habitation. Cela vous évite des frais annexes, car vous ne la construisez pas, comme l’assurance dommage-ouvrage. C’est en fait le promoteur qui la prend en charge. Les garanties constructeur viennent aussi vous couvrir en cas de dégâts ou défauts de construction. La TVA ne représente que 5,5 % pour la VEFA.

 

De même, vous n’aurez pas à payer de taxe foncière pendant deux ans après l’achèvement de la construction.

 

L’État a décidé d’accorder des aides pour le neuf ; si vous rêviez d’un bel appartement neuf, c’est le moment ! Le prêt à taux zéro permet de profiter d’un achat neuf, en plus d’un crédit immobilier.

 

Si vous voulez en faire un investissement locatif, vous pourrez bénéficier d’une exonération des impôts avec la loi Pinel.

 

Qu’est-ce qui influence le montant de l’immobilier ancien ou neuf ?

Plus que jamais, il s’agit de sa localisation qui va faire monter son montant. Un emplacement stratégique permettra une revente ou une location rapide. Le fait d’être près du centre-ville, des commerces et des transports en commun se fait vraiment ressentir au niveau du chiffre. C’est pour cela que les appartements se montrent plus chers que les maisons, en général. Ces dernières sont plus nombreuses en zone rurale.

 

Bien sûr, la surface habitable est responsable du prix, tout comme le type de bien. Néanmoins, on constate d’énormes disparités entre Paris et le reste de la France. En moyenne, on compte 10 000 € le m² pour la capitale. La région, le département et la commune restent donc les principaux responsables de la montée du tarif.

 

L’état du logement implique aussi une augmentation ou une baisse dans le prix de vente. Pourtant, le tarif attractif de l’ancien peut vite rattraper celui d’un bien neuf si on y ajoute les dépenses supplémentaires. Les différents travaux de rénovation, les frais de notaire et les intérêts du crédit sont à prendre en compte dans le montant.

 

Vous préférez construire votre propre maison après mûre réflexion ? Découvrez :