Quel apport pour un investissement immobilier ?

Guide immobilier Achat

Si vous envisagez de faire un emprunt pour acheter un bien immobilier, la banque vous demande souvent de respecter quelques conditions. En plus de pièces nécessaires pour constituer votre dossier client, la demande d’un apport personnel sera évoquée. Quels sont ses avantages ? Combien faut-il apporter ? Nos réponses.

L’apport personnel : qu’est-ce que c’est ?

L’apport est une somme d’argent que vous pouvez investir dans votre achat immobilier. Elle est exprimée en pourcentage du montant total de l’emprunt. Elle permet de compléter le crédit immobilier. Cet apport est une somme que vous devez forcément posséder lors de la signature d’un prêt bancaire.

L’apport personnel sert souvent à financer les frais d’emprunt comme les frais de notaire, de dossier, de caution… Cet apport est un atout pour faire une demande de crédit car cela rassure les banques sur votre patrimoine financier. Il n’est pas obligatoire mais aide à obtenir un crédit immobilier plus confortable.

À savoir : dans le cadre d’un investissement locatif et de la loi Pinel, l’apport personnel n’est pas justifié car les intérêts de l’emprunt sont défiscalisés, tout comme pour l’acquisition d’une résidence secondaire.

 

Quel apport immobilier pour acheter un bien ?

L’apport personnel doit au moins être équivalent à 10 % de la somme empruntée.
Prenons un exemple : si vous désirez faire un prêt immobilier de 150 000 €, votre apport doit être de 15 000 € minimum. Cette base de 10 % est souvent imposée par les établissements. Les frais d’agence sont normalement inclus dans le prix de vente de l’appartement ou de la maison et ne sont pas à rajouter : un appartement à 150 000 € et 7 000 € de frais d’agence nécessite un prêt de 157 000 €. Si on compte les 10 % d’apport personnel, le prêt ne sera plus que de 141 300 €. Ainsi, dans ce cas, l’apport demandé s’élève à 15 700 €. À cela, il faut rajouter les frais de notaire et de garantie à payer.
Certains établissements bancaires peuvent vous demander de 10 à 20 % d’apport selon le contexte et le prix de l’immobilier du moment. Dans l’idéal, et pour plus de confort, l’apport peut être poussé jusqu’à 30 % du montant total d’emprunt.

 

Les avantages d’un apport

L’apport ne fait pas toujours partie des conditions pour obtenir un crédit, et heureusement. L’apport vous offre une forte capacité de négociation. En effet, plus l’apport personnel est important, plus vous, en tant qu’emprunteur, avez la possibilité de négocier. Vous pourrez ainsi profiter d’un meilleur taux, de mensualités plus intéressantes, de dépenses annexes plus basses (assurance emprunteur, frais de dossier, pénalités…).

De plus, si votre apport est très élevé, il est aussi possible de négocier avec les banques le taux d’endettement maximal. Cela vous permet d’emprunter plus d’argent ou bien d’emprunter sur une durée moindre. Dans tous les cas, l’apport reste un avantage financier et une force de négociation pour tout projet immobilier, dans le neuf comme dans l'ancien.

 

D’où provient l’argent d’un apport personnel ?

Votre financement personnel peut avoir différentes sources financières.
L’apport peut provenir de votre épargne, de vos finances mises soigneusement de côté depuis quelques années ou de vos économies personnelles.
Il peut aussi provenir d’une vente de bien immobilier ou immobilier, d’un héritage, d’une succession, d’une donation familiale.

D’autres provenances peuvent être envisagées : les livrets d’épargne. Certains sont dédiés au projets immobiliers, locatifs ou non (location d’appartement, de maison, vente...).
Il peut s’agir du PEL (prêt épargne logement), du CEL (compte épargne logement) , du PTZ (prêt à taux zéro), du prêt Action Logement… ou encore d’autres prêts soumis à des conditions de ressources.

 

Et si je n’ai pas d’apport personnel ?

Si vous n’avez pas d’importants revenus ou pas d’épargne, l’absence d’apport personnel peut s’expliquer. L’apport n’est pas obligatoire. Il est possible d’obtenir un crédit immobilier sans faire d’apport.
Dans ce cas, votre dossier devra être sérieux : un emploi sûr, de bons revenus, une situation familiale et financière stable, etc. Pour ne pas apporter une somme personnelle, il faut trouver une excuse “acceptable” auprès de la banque ; mais si votre situation explique parfaitement ce manque d’apport, alors ce sera tout à fait légitime d’emprunter à 100 % auprès de la banque.
À savoir : s’il n’y a pas d’apport, le coût du crédit sera sûrement plus important y compris le taux d’intérêt.

Retrouvez plus d'informations sur :

  • Achat appartement
  • Quels sont les avantages à acheter sa maison ou son appartement au comptant ?
  • Quels paramètres vérifier avant d'acheter un appartement ?
  • Maison ou appartement ?
  • En quoi consiste l'achat immobilier sur plan ?
  • Comment choisir votre programme immobilier ?
  • Comment calculer son apport immobilier ?
  • Comment acheter un appartement ?
  • Combien peut-on emprunter pour acheter un appartement ?
  • Combien d'années faut-il travailler pour acheter un logement ?
  • Acheter ou louer ?