Guide immobilier Syndic

Nos guides dans l'immobilier en syndic

Prix d’un ascenseur : tarifs d’un ascenseur privatif ou collectif

Le prix d’un ascenseur, et de son installation, est variable qu’il soit privatif ou collectif. En effet, vouloir faire installer un ascenseur dans un immeuble privé ou dans une copropriété, est un gros investissement. Cependant, les frais d’achat, de pose, d’installation et d’entretien sont divisés lorsqu’il s’agit d’une copropriété. Citya vous résume tout ce que vous devez savoir concernant le prix d’un ascenseur.

Coût d’une pose d'ascenseur dans un immeuble

Acheter et faire poser un ascenseur dans un immeuble coûte très cher.
Cela peut être estimé à plusieurs dizaines de milliers d’euros en fonction des différents critères demandés. Il est évident que ces travaux d’aménagement doivent impérativement être exécutés par des spécialistes. On estime, en moyenne, qu’équiper un immeuble avec un ascenseur peut varier entre 50 000 € et 90 000 €. Ceci n’est qu’une estimation, puisque plusieurs critères entrent en jeu afin de déterminer le prix d’un ascenseur.

Prix d’un ascenseur privé

L’achat et l’installation d’un ascenseur privatif sont moins coûteux que pour une copropriété.
Les raisons sont diverses, mais, bien souvent, le prix est plus faible car il y a moins d’étages à desservir. Cependant, tous les frais annexes (pose, entretien, maintenance) sont à la charge du seul propriétaire des lieux. Cela peut donc représenter un réel investissement.
Aussi, le coût de revient dépendra du choix de l’ascenseur. Deux modèles d’ascenseurs sont proposés :

  • Ascenseur à gaine : il s’appuie sur un mur porteur. Bien souvent moins cher, il ne peut cependant pas être adapté à tous les immeubles. Concernant son prix moyen, il faut compter environ 18 000 € pour les deux premiers étages, puis 3 500 € par étage supplémentaire.
  • Ascenseur autoportant : ce type d’ascenseur n’a pas besoin de mur porteur. Il est équipé d’un système de pylône autoporteur (d’où son nom). Il est souvent utilisé dans des petits immeubles. Son prix moyen s’élève à 20 000 € + 4 000 € par étage supplémentaire.

 

Sachez tout de même que pour déterminer le prix d’un ascenseur, il est nécessaire de se référer à ces différents critères :

  • Nombre d’étages de l’immeuble,
  • Des aménagements particuliers sont-ils nécessaires ?
  • Quelle taille de cabine d’ascenseur souhaitez vous ?
  • Dans quelle région se trouve l’immeuble (ville, département, etc.),
  • Quel est l’état du bâtiment ?
  • La zone est-elle facile d’accès ?

Citya vous recommande de vous rapprocher auprès de professionnels. En effet, seul un installateur habilité est en mesure d’estimer le budget total nécessaire pour l’installation d’un ascenseur et de respecter les normes obligatoires.

Prix d’un ascenseur collectif

Les immeubles, qui disposent d’au minimum trois niveaux, ont besoin d’un ascenseur.
S’ils n’en sont pas encore équipés, il est judicieux de se renseigner sur le prix d’un ascenseur collectif et de se faire faire des devis par des professionnels. Dans le cas d’une copropriété, les frais d’installation d’un ascenseur sont pris en charge par les différents copropriétaires. Cependant, le calcul n’est pas si simple puisque tous les propriétaires ne le sont pas à “parts égales”.

La répartition du coût de pose et d’entretien d’un ascenseur se fait donc comme suit :

  • En fonction du nombre de millièmes dont dispose chaque propriétaire : de manière générale, sachez que plus le logement est grand, plus la part du propriétaire est conséquente. Un propriétaire d’un T4 de 75 m2 paiera donc plus cher qu’un propriétaire d’un T3 de 56 m2.
  • En fonction de l’utilisation de l’ascenseur : les propriétaires qui vont utiliser l’ascenseur de manière régulière devront payer une part plus importante. Un propriétaire habitant au rez-de-chaussée paiera donc beaucoup moins de charges que celui qui habite au troisième ou dernier étage.

Citya vous conseille de lire votre règlement de copropriété et de vérifier le nombre de millièmes dont vous êtes propriétaire.

Renseignez-vous également pour bénéficier d’un crédit d’impôt concernant un projet de travaux d’équipement, de construction et d’amélioration.

Trouvez votre guide par métier