Les frais d’agence sur la vente d’un bien immobilier

Guide immobilier Vente

Les frais d’agence font partie intégrale des transactions immobilières. Mais, à quoi servent-ils ? Qui doit payer les frais d’agence en cas de vente ? Quand doivent-ils être payés ? Citya répond à vos questions sur les frais d’agence immobilière.

Qu’est-ce que les frais d’agence en immobilier ?

Les frais d’agence, appelés également honoraires, ont deux principales fonctionnalités :

  • la rémunération de l’agent immobilier, appelée également commission,
  • la participation aux frais fixes d’une agence immobilière.

 

Lorsqu’un particulier fait appel à une agence immobilière pour s’occuper de la vente de sa maison ou de son appartement, il en fait son intermédiaire.

 

Le propriétaire s’en remet donc totalement à l’agent immobilier chargé du projet.
Une agence immobilière garantie plusieurs services :

  • Elle dispose d’un fichier client très complet et mis à jour tous les jours,
  • Elle connaît le marché de l’immobilier et sa valeur à la perfection,
  • Elle sait comment négocier, aussi bien avec un vendeur qu’avec un acquéreur,
  • Elle sait s’occuper de toutes les tâches administratives liées aux transactions immobilières,
  • Elle peut guider les gens dans leur projet (achat immobilier, vente immobilière, recherche de locataire, etc.),
  • Elle offre une large visibilité à travers une vitrine et des sites internet afin de faciliter la vente ou la location.

 

Aussi, le mandataire immobilier qui gère un dossier est chargé de plusieurs missions telles que :

  • Rechercher des locataires ou des acheteurs,
  • Estimer un logement (appartement ou maison),
  • S’occuper de la rédaction de l’annonce immobilière et de sa diffusion,
  • Prendre en charge toute la partie négociation,
  • Organiser les visites en vue d’une vente ou d’une location,
  • Réaliser une estimation précise et juste du bien immobilier, etc.

 

Dans le montant des frais d’agence, la majorité va à l’agence immobilière directement.
On peut dire qu’environ 80 % de la somme versée revient à l’agence elle-même.
Le reste étant la rémunération de l’agent immobilier.

 

Cette somme va donc servir à payer tous les frais fixes de l’agence (assurance, loyer, frais divers…).

 

À combien s’élèvent les frais d’agence ?

Il faut savoir que, contrairement aux frais de notaire qui sont fixés par un barème défini dans la loi Macron, les frais d’agence sont libres. 


Cela signifie qu’ils sont variables en fonction de la loi du marché, mais aussi de l’agence dans laquelle vous vous rendez.


La commission d’agence correspond donc à un pourcentage applicable sur le prix de vente du logement.


Ce pourcentage s’applique selon un taux compris entre 5 et 10 %.
À savoir que plus le prix de vente est élevé, plus le taux est dégressif.

 

À noter que les frais d’agence doivent obligatoirement être établis lors de la signature du mandat de vente (entre le vendeur et l’agent immobilier, mandat simple ou mandat exclusif).
Le taux doit également apparaître clairement en vitrine et, lors de la rédaction des annonces immobilières, la mention FAI (pour Frais d’Agence Inclus) doit être à la vue des potentiels acquéreurs.

 

Le fait que les frais d’agence ne soient pas calculés selon un barème les rendent donc très variables.

 

En fonction de la localisation de l’agence, mais aussi du prix du bien et de l’économie du marché immobilier, ces frais peuvent être même doublés d’une agence à une autre.

 

C’est pour cela qu’il existe bien souvent une marge de négociation afin d’obtenir des frais d’agence réduits.

 

À quel moment les frais d’agence sont-ils payés et par qui ?

C’est l’acquéreur qui paie les frais d’agence immobilière à la signature de l’acte de vente.
Parfois, vous pouvez entendre (ou lire) que les frais d’agence sont à la charge du vendeur.
Ou encore qu’ils sont payés à moitié par l’un et l’autre.


Cependant, le prix de vente est toujours FAI. C’est-à-dire que l’acheteur verse un prix total au notaire. C’est le notaire qui, ensuite, fait le règlement des frais d’agence à l’agence immobilière.
Le vendeur, lui, conserve toujours la somme correspondant à l’estimation du prix de vente de son appartement ou de sa maison.


L’acheteur paie le prix de l’estimation + les frais d’agence (+ les frais de notaire).
Les frais d’agence sont donc bien à la charge d’acquéreur.

Pour plus d’informations, rendez-vous dans l’agence Citya la plus proche de chez vous. Nos professionnels se feront un plaisir de vous renseigner.