Plus-value d’une résidence secondaire | Citya Immobilier
Guide immobilier vente

Faire gérer votre bien par Citya

Plus-value d’une résidence secondaire

Vous avez une résidence secondaire que vous souhaitez vendre ? Vous êtes donc en train de vous pencher sur la plus-value que vous pouvez en tirer. Dans ce cas, il faut connaître la méthode de calcul correspondante, mais aussi être au courant de la taxation liée à ces transactions immobilières.

Calculer la plus-value de votre résidence secondaire

Il existe deux grandes méthodes de calcul pour calculer la plus-value réalisée avec la vente de votre maison ou appartement secondaire : le calcul de la plus-value brute et le calcul de la plus-value imposable.

Formule de la plus-value brute : prix de vente corrigé – prix d’acquisition corrigé

Formule de la plus-value imposable : plus-value brute auquel on applique des abattements (en prenant en compte les années de détention du bien).

Évidemment, vous avez compris que la seconde formule est plus précise que la première. Ainsi, si vous souhaitez obtenir une valeur de plus-value réalisée précise, c’est la formule de plus-value imposable qu’il faut privilégier.

En savoir plus sur l’imposition sur la plus-value d’une résidence secondaire

Pour pouvoir calculer précisément la plus-value imposable, il faut évidemment connaître le taux d’imposition mis en place par l’administration fiscale.

À ce titre, si vous vendez votre bien dans les 6 années après son achat, l’impôt concerne 100% de votre logement. Ensuite, il diminuera au fil du temps.

De plus, l’impôt sur le revenu dispose d’une taxe forfaitaire de 19% calculée de cette façon : abattement de 6% par an si vous vendez votre bien entre 6 et 21 ans après son acquisition et abattement de 4% par an à partir de 22 ans. Au-delà, vous ne payez que les prélèvements sociaux.

À savoir : il existe des cas où vous pouvez diminuer cette plus-value voire profiter d’une plus-value exonérée de taxes.

De nombreux propriétaires de logements se servent, en effet, de ce que l’on nomme la déduction des travaux. Entrant dans le calcul de la plus-value, cela permet de la diminuer. Il est possible de réaliser un calcul en montants réels (à condition de fournir les justificatifs) ou forfaitairement (15% du prix d’acquisition).

De plus, il est possible de bénéficier d’une exonération de plus-values dans les cas suivants :

  • si la cession concerne un bien d’un montant inférieur à 15 000€ ;
  • si, en tant que vendeur, vous êtes une personne retraitée invalide (2e et 3e catégorie) avec un revenu fiscal de référence ne dépassant pas un certain montant ;
  • si vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale.

Évidemment, si vous voulez en savoir plus sur vos droits, sur la loi de finances concernant la taxation sur plus-value, sur la taxe foncière liée à votre résidence secondaire et sur les conditions de revenus pour profiter d’une exonération, nous sommes à votre disposition.

Nous pouvons aussi, si vous le souhaitez, réaliser une simulation totale sur la vente d’une habitation, d’un terrain ou toute autre référence détenue par vous ou par un proche.