Estimer et vendre votre bien immobilier

Comment vendre sa maison ou son appartement ?

Si vous avez pour projet de vendre votre bien immobilier, vous devez savoir que c'est un processus qui peut prendre beaucoup de temps, et que ce n'est pas anodin. Alors, pour éviter d'allonger inutilement le délai de vente, nous vous recommandons de suivre nos conseils afin de vous préparer au mieux à susciter le coup de cœur de vos futurs acquéreurs.

Valorisez votre logement

Pour maximiser vos futures visites, votre logement doit être mis en valeur pour espérer provoquer le fameux coup de cœur.
Aérez vos pièces, rangez les meubles et autres objets encombrants qui empêcheront les futurs acquéreurs de se projeter mais également, rendez votre logement le plus neutre possible ! Mettez de côté toute décoration trop proéminente mais aussi vos photographies. Repeignez, idéalement, les murs en blanc et réparez ou remplacez tout ce qui peut gêner et qui est anecdotique comme une sonnerie de porte, des trous laissés par des cadres accrochés au mur ou encore des joints de cuisine ou de salle de bain.

Réalisez les diagnostics

Lorsque vous vendez un bien immobilier, maison ou appartement, vous êtes dans l'obligation de fournir un grand nombre de documents, dont des diagnostics techniques. La liste dépend du type de bien, maison ou appartement, mais aussi de son ancienneté et de ses équipements. On peut notamment trouver dans cette liste les diagnostics immobiliers suivants :

  • l'état d'amiante
  • l'exposition au plomb
  • la présence de termites
  • l'installation d'électricité et/ou de gaz
  • les servitudes risques et l'information sur les sols
  • la performance énergétique
  • la pollution des sols
Et la liste n'est pas exhaustive.

Choisissez une bonne agence immobilière

Faites appel à une agence pour promouvoir votre bien et lui donner une visibilité maximale.
En tant que professionnel, votre agent immobilier publiera votre annonce sur de nombreux sites, proposera le bien en visite, négociera pour vous et maximisera son exposition. Nous vous conseillons d'opter pour une agence locale, de proximité, qui connaîtra bien votre quartier et ses spécificités sur le plan immobilier, mais aussi ses commodités, transports, commerces, etc.

Fixez un prix de vente réaliste

Avec l'aide de l'agent immobilier qui connaîtra parfaitement votre quartier, estimez puis fixez un prix de vente réaliste, à la fois par rapport à l'emplacement de votre bien, mais aussi et surtout par rapport au marché de l’immobilier. L'agent pourra vous aiguiller en s'aidant des dernières ventes réalisées à proximité, mais aussi en évaluant au mieux votre bien en tenant compte de très nombreux paramètres comme la localisation, évidemment, mais aussi les transports, commerces et commodités à proximité, la superficie, l'orientation ou encore les équipements, l'agencement des pièces, l'ancienneté du système électrique, la présence d'une VMC, la domotique, la présence d'un parking ou même la vétusté des revêtements...

Les critères sont innombrables et l'idée est de fixer un prix juste qui corresponde à la valeur réelle du bien. Laissez-vous bien entendu une petite marge de manœuvre pour négocier avec les futurs acquéreurs mais il ne sert à rien de fixer un prix déraisonnable, au risque de faire fuir de potentiels acheteurs intéressés.

Formalisez la vente avec l’acheteur

Vous avez suivi les différentes étapes listées ci-dessus et un acheteur vous a fait une proposition ?
Après avoir terminé les négociations avec ce dernier, vous avez réussi à obtenir un prix qui vous convienne ? Bravo, mais la démarche totale de vente de votre logement n'est pas terminée.

En effet, pour verrouiller cet accord, il faut désormais formaliser la vente de votre bien immobilier. Pour cela, signez avec l'acheteur une offre d'achat, ou de vente, qui reprend les conditions négociées ensemble, ainsi que le prix, évidemment, et l'identité des deux parties concernées.

Ensuite, vous signerez un avant-contrat qui peut être une promesse unilatérale de vente (qui n'engage alors que le vendeur), une promesse unilatérale d'achat (qui n'engage dans ce cas que l'acheteur) ou, plus communément, un compromis de vente qui engage les deux parties et qui sera d'habitude signé devant un notaire.

Et ensuite, trois mois après (bien que ce délai puisse dépendre du financement choisi par l'acquéreur ou encore d'un éventuel délai de préemption), vous signerez l'acte authentique de vente chez le notaire qui scelle définitivement votre vente.