Net vendeur : définition et calcul | Citya Immobilier
Guide immobilier achat

Acheter un bien immobilier

Net vendeur : définition et calcul

Quand on veut vendre ou acheter un bien, la mention « net vendeur » est une donnée qu’il faut connaître. En effet, en faisant appel à une agence, celle-ci doit être payée. C’est à ce moment que le prix net vendeur a de l’importance puisqu’il correspond à l’argent que le vendeur va réellement récupérer après la transaction.

Explication et calcul du prix net vendeur

Évidemment, vous le savez : lorsque vous mettez en vente votre appartement ou maison par le biais d’une agence, vous ne récupérez pas la totalité de la somme à la signature d’acte authentique chez le notaire.

En effet, le vendeur doit régler différents frais, dont les frais d’agence et différentes taxes. L’acquéreur, quant à lui, aura la charge de régler les frais de notaire à l’achat.

De ce fait, il faut distinguer le prix de vente frais d’agence inclus (FAI) et le prix net vendeur.

Dans les faits, le prix net vendeur correspond à la somme réelle que recevra le vendeur à la vente. Le prix FAI, quant à lui, est l’addition du prix net vendeur et des frais d’agence.

Pour faire simple, et pour mieux comprendre, voici la méthode de calcul :
Imaginons que le prix d’un bien est estimé à 100 000€. C’est le prix net vendeur. En considérant que les frais d’agence sont de 5%, il faut rajouter 5000€ pour obtenir un prix FAI de 105 000€.

Lorsque l’on vend son bien, il est donc important de bien distinguer les deux et de mettre les choses au clair avec l’agent immobilier en charge de la vente. Cela pour éviter d’avoir une mauvaise surprise à la fin de la transaction.

À savoir : le montant de la commission d’un expert en vente et achat d’immobilier n’est pas encadré par la loi. Pour autant, en règle générale, il faut prendre en compte que les honoraires d’une agence sont compris entre 5% et 8% du prix net vendeur.

Prix net vendeur et frais de notaires

Un acquéreur qui souhaite acheter un bien doit payer des frais de notaire.

Avant toutes choses, il faut considérer que ces frais de notaire s’élèvent, en général, entre 7 et 8% du prix du bien, calculés sur la base du prix FAI.

Ainsi, reprenons l’exemple précédent d’un bien de 100 000€. Nous avons vu que le prix FAI était de 105 000€. À cela, on ajoute 7% de frais de notaire (sur le prix FAI) pour arriver à 112 350€.

Évidemment, cette somme vaut pour les biens anciens. Dans le neuf, les frais de notaire sont moins importants.

Comment améliorer le prix net vendeur pour les propriétaires ?

Dans certains cas, il peut être intéressant de négocier les frais avec l’agence. Cela pour permettre de baisser le prix de votre bien sans sacrifier, pour autant, votre prix net vendeur. Cette négociation intervient souvent après la réception d’une promesse d’achat d’une valeur moins élevée au prix demandé.

Ainsi, en demandant à l’agence de faire un effort, il va être plus facile d’amortir les différences de prix entre la valeur initiale envisagée et ce que propose l’acheteur.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander conseil. Nous prenons le temps de répondre à vos questions et vous aidons à y voir plus clair autant sur ce qui est à la charge de l’acquéreur et du vendeur que sur l’estimation de votre bien et la santé du marché immobilier de votre secteur.