Comment choisir son appartement étudiant ?

Guide immobilier Location

De mai à octobre. C’est la période idéale pour la recherche d’un logement étudiant. Sur le marché de la location immobilière , les offres de logement sont variées. Pour faire votre choix parmi les différents types de logement disponibles sur le marché immobilier, Citya immobilier vous a préparé ce dossier. De la location meublée aux logements en colocation, sans oublier les résidences étudiantes, Citya immobilier dresse le tableau. Suivez le guide !

Louer un logement meublé ou vide ?

 

Louer un meublé : quels avantages ?

La location de logement meublé présente l’avantage de garantir une certaine flexibilité.
Un studio équipé permet en effet d’éviter les achats liés à l’installation: literie, équipements de cuisine, meubles imposants comme le canapé ou le bureau.

L’étape de l’installation est facilitée : vous n’avez que vos valises à poser. Lorsque l’on sait qu’un étudiant est amené à être mobile géographiquement pour sa poursuite d’études, c’est un atout indéniable.

De plus, en location meublée, le préavis de départ est réduit à 1 mois. Très pratique quand on apprend son affectation au dernier moment !
 

Louer en meublé : quelles limites ?

Louer un studio en meublé est une option plus onéreuse du fait du mobilier et des équipements inclus.  
 

Bien souvent bail, le propriétaire ne propose qu’un bail étudiant d’une durée de 9 mois. Cela vous oblige à renouveler votre recherche de logement à chaque rentrée.  
 

Quand on souhaite s’installer durablement, cela peut se révéler fastidieux. De même, un meublé ne permet pas de personnaliser la décoration. Ce ne sont ni vos meubles ni vos équipements. Pour un logement à votre image, il faut se tourner vers la location nue.

 

La location nue : quels avantages ?

La location nue permet d’abord de se créer un cocon personnalisé et à votre image. Le mobilier vous ressemble, vous avez choisi la décoration. Finis les appartements vieillots qui sentent la naphtaline ! 
 

Cela permet surtout d’avoir un logement à l’année. En location nue, le bail est d’une durée de 3 ans. Il se renouvelle tacitement si les deux parties (propriétaire et locataire) n’expriment pas la volonté d’y mettre fin. 
 

Vous pouvez alors conserver le même appartement pendant toutes vos études. Ainsi, pas de recherche de logement à renouveler chaque été.
 

La location nue : quelles limites ?

En location vide, le principal obstacle, c’est l’installation. Il vous faut faire l’acquisition de tout le mobilier nécessaire : lit, canapé, chaise, table et bureau. Il vous faudra aussi acheter le matériel et l’équipement indispensables à la vie quotidienne. Il s’agit des ustensiles de cuisine, la vaisselle, le linge de lit, le nécessaire pour la salle de bain et l’électroménager.

Cela représente un budget important. Mais rassurez-vous: aujourd’hui, avec les ventes d’occasion, il est aisé de s’équiper à moindre coût. 
S’installer dans un logement vide nécessite donc une certaine logistique à l’entrée et à la sortie. Il vous faudra bien vous organiser !
 

Louer en colocation : une option à méditer

 

La colocation : une joyeuse aventure !

La colocation, c’est le fait de partager un logement avec d’autres locataires étudiants. C’est une option qui présente d’abord un avantage économique. Le loyer ainsi que les charges sont partagés entre les locataires, ce qui réduit les frais de logement.

 
Les logements de petite surface sont dans certaines villes universitaires comme Bordeaux une denrée rare. La colocation peut ainsi permettre de se loger dans un marché saturé. 
 

Cette option permet aussi de bénéficier d’un logement plus vaste : un vrai salon, une véritable cuisine. Enfin, c’est un bon moyen de développer son cercle amical et de ne pas se sentir isolé.
 

La colocation : quelles précautions ?

Il faut d’abord être vigilant lors de la rédaction du contrat de colocation. Il existe deux types de baux : le bail individuel et le bail unique. 
 

Le bail unique lie tous les locataires solidairement. En cas de dommages et d’engagement de la caution, l'ensemble des colocataires est responsable. 
 

Le bail individuel assure quant à lui une solidarité limitée des locataires. Chacun paie son propre loyer, et il est plus aisé de trouver un nouveau colocataire.
 

En colocation, il vous faudra aussi composer avec les humeurs et les personnalités de chacun. Cela peut parfois être pénible. 

Certains pourront aussi manquer d’intimité ou préférer un environnement plus calme.
 

Logements privés ou logements sociaux ?

 

Logements sociaux : une option économique mais rare

Les logements sociaux sont soumis à conditions de ressources. Ils sont la solution la plus économique du marché. Seules les personnes les plus modestes peuvent y accéder. Pour cela, il vous faudra effectuer une demande de logement.

Pour les étudiants, deux types de logements sociaux peuvent être attribués : 

 

  • les logements sociaux HLM : certains bailleurs sociaux réservent une petite partie de leurs logements pour les étudiants. Adressez-vous à votre mairie ou au bailleur social proche de chez vous.
  • les logements en cité ou résidence universitaire : il s’agit des logements CROUS tels que les chambres universitaires ou les studios en résidence. Ils ouvrent droit aux APL. Pensez à effectuer votre demande de bourse et de logement via le Dossier Social Etudiant.


En revanche, ils ne sont pas assez nombreux pour couvrir l’ensemble de la demande. Il y a en effet en moyenne 20 demandes de logement social de type 1 pour un appartement disponible. Les délais d’attribution peuvent donc être longs.
 

Logements privés : une large gamme de solutions

Les logements privés sont ceux qui composent la majeure partie des offres disponibles. Il peut s’agir d’offres des agences immobilières ou de location à un particulier. 
 

Une autre catégorie d’appartements étudiants s’est développée ces dernières années: les résidences de services étudiantes.

Elles proposent des logements meublés et équipés ainsi que des services adaptés aux étudiants. Plus onéreuses que les logements privés, elles présentent toutefois des avantages certains. Elles sont situées proche des écoles et commodités et permettent d’éviter l’isolement.

Retrouvez notre dossier complet dédié aux résidences étudiantes et aux résidences étudiantes à Paris.
 
Consultez également nos dossiers dédiés au logement étudiant :
 

  • Étudiants en France
  • Etudiants étrangers
  • Maison des étudiants
  • Maison internationale
  • Foyers Jeunes Travailleurs