Maison à louer : l’attractivité des locations meublées sur le marché immobilier

Guide immobilier Location

Moins contraignante que la location vide, la location meublée attire tous les profils d’investisseurs avec ses nombreux atouts. À la différence d’un appartement, la maison affiche une durée de bail généralement plus longue du locataire. Si certaines conditions doivent être respectées, les conseillers Citya vous accompagnent tout au long de votre projet dans le meublé. Vous pouvez compter sur eux pour vous faire découvrir des annonces immobilières de biens locatifs conformes à vos attentes.

Quel mobilier prévoir pour louer une maison meublée ?

L’intérêt des locations meublées pour un locataire est de pouvoir poser ses valises rapidement. La maison doit donc proposer le minimum pour lui permettre de vivre dans de bonnes conditions. La liste des équipements obligatoires est déterminée par le décret du 31 juillet 2015 :

 

  • Une literie avec une couette ou couverture doit être présente dans chaque chambre.
  • Une chambre doit posséder un dispositif d'occultation sur la fenêtre.
  • La cuisine doit être équipée de plaques de cuisson, d’un réfrigérateur avec freezer, ainsi que d’un four traditionnel ou d’un four micro-ondes.
  • Vous devez prévoir la vaisselle nécessaire pour prendre les repas et les ustensiles de cuisine pour leur préparation.
  • La maison doit comprendre une table de taille suffisante avec des sièges.
  • Les différentes pièces doivent être équipées de luminaires pour l’éclairage.
  • De nombreuses étagères de rangement doivent permettre aux locataires de ranger leurs affaires.
  • Pour effectuer le ménage, la maison doit proposer du matériel d'entretien ménager.


Rien ne vous oblige à en faire plus. Cependant, une maison avec un jardin, aménagée, équipée et décorée avec soin est bien plus attractive aux yeux des potentiels locataires. La fixation du loyer dépend également des éléments proposés, tout comme l’importance de la demande locative.

 

Le fonctionnement de la location d’une maison meublée

La location d’un bien meublé implique différentes démarches qui peuvent prendre du temps et nécessiter un certain savoir-faire. La première consiste à rechercher un locataire et établir un contrat de location.

 

Le bail de location :

Contrairement à un engagement en location nue de 3 ans minimum, le bail d’une maison meublée peut se limiter à une durée d’un an. Sans demande de congé du locataire ou du propriétaire, le contrat entame une nouvelle année par tacite reconduction. Un dépôt de garantie à hauteur de deux mois de loyer doit être versé. Si le propriétaire ne souhaite pas renouveler le bail de location de la maison, il doit alors justifier son choix. Il peut s’agir d’une volonté de vendre le logement ou de le reprendre pour y loger un parent. Enfin, cela peut faire suite au non-respect des obligations par le locataire.

 

La fixation du loyer : 

Selon le type de location, le propriétaire peut fixer le prix de son loyer librement. Il doit néanmoins prendre en compte la moyenne des loyers pratiqués dans la ville et le quartier. De nouvelles mesures concernant un encadrement des loyers sont appliquées dans les zones tendues. Un élément à prendre en compte lors du choix d’une maison située en zone tendue. Ce cadre particulier limite la hausse des loyers en interdisant leur augmentation en cas de renouvellement de bail ou de changement de locataire.

 

Le paiement des charges locatives : 

Louer une maison en tant que particuliers implique des charges importantes. Elles ne sont pas partagées par les copropriétaires comme pour un appartement. Un forfait comprenant les diverses charges comme l’eau, le chauffage, l’Internet et autres taxes, peut être facturé au locataire. Il est révisable chaque année.

 

Demande de congé et préavis : 

Pour un locataire, la demande de congé s’effectue par lettre recommandée avec accusé de réception. Le délai de préavis est de 1 mois. De son côté, le propriétaire doit signifier l’arrêt du bail 3 mois avant son échéance contre 6 mois pour une location vide.

 

Des avantages sur le plan fiscal

La principale qualité d’un bien en location meublée réside dans sa fiscalité avantageuse. En optant pour une maison, vous cumulez des revenus réguliers et vous constituez un patrimoine immobilier. Avec une durée de location plus longue, la maison limite les périodes vides entre deux locataires. Pour une maison neuve comme dans l’ancien, investir dans un logement meublé donne accès au statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Les loyers qui en découlent ne sont pas imposés en tant que revenus fonciers, mais dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

 

Vous pouvez déduire une partie de vos charges et recettes en fonction de deux régimes d’imposition :

 

  • Appliqué automatiquement, le régime micro-BIC offre un abattement forfaitaire de 50 % sur la recette annuelle de vos loyers.
  • Le régime réel est obligatoire au-delà de 70 000 € de revenus annuels. Il peut également être appliqué sur simple demande. Il permet de déduire de vos recettes l’ensemble des charges, assurances, amortissements et intérêts de l’emprunt immobilier. Une fois choisi, il l’est pour une période de 3 ans.

 

Le choix de la ville pour la location d’une maison

À proximité des grandes villes et en périphérie, la demande est forte pour les studios et deux-pièces en location meublée. Cependant, ces biens locatifs affichent un turnover de locataires bien plus important qu’une maison avec une grande superficie. Il convient alors de choisir un type de maison qui vous correspond dans une ville attractive à la demande élevée.

 

N’hésitez pas à faire appel aux professionnels en agences immobilières Citya pour vous épauler dans votre recherche. Ils vous conseillent dans la sélection de lieux pertinents en adéquation avec votre budget de location. En plus d’un vaste choix de maisons, ils se chargent de toute la gestion locative et des démarches nécessaires. 

 

Pour en savoir plus sur nos offres et le service Citya :