Quel type de crédit immobilier ?

Guide immobilier Location

Il existe de nombreux types de crédits immobiliers. Les banques et organismes financiers peuvent offrir des prêts classiques, comme le crédit amortissable, ou aidés, comme le prêt conventionné. Les prêts complémentaires, octroyés par Action Logement, les mutuelles ou encore les collectivités territoriales, constituent la troisième catégorie de crédits immobiliers.

Sommaire :

  1. Le crédit immobilier amortissable
  2. Le prêt relais
  3. Le prêt immobilier in fine
  4. Les prêts épargne logement PEL et CEL
  5. Le prêt immobilier à taux zéro (PTZ)
  6. Le prêt conventionné
  7. Le crédit immobilier d’accession sociale

 

1 – Le crédit immobilier amortissable

Le prêt amortissable constitue le crédit le plus connu dans l’Hexagone. L’emprunteur demande un certain montant à un organisme financier pour votre investissement immobilier. Il rembourse ensuite le capital correspondant à son emprunt, ainsi que les intérêts, sous forme de mensualités. La durée du remboursement et le montant des mensualités se fixent dès l’établissement du contrat.

 

2 – Le prêt relais

Le prêt relais concerne avant tout les propriétaires souhaitant changer de résidence. La banque avance à l’emprunteur 70 à 80 % de la valeur du logement qu’il souhaite vendre. Cela lui permet de bénéficier d’un apport pour l’achat d’une nouvelle résidence, sans devoir attendre la vente effective. À l’inverse d’un crédit immobilier classique, l’emprunteur doit rembourser l’intégralité du capital, à la fin du contrat de prêt relais.

 

3 – Le prêt immobilier in fine

Le prêt bancaire in fine est un crédit hybride. Il offre la possibilité de rembourser uniquement les intérêts fixés par le contrat, lors du paiement des mensualités. L’emprunteur s’acquitte du montant du capital en une seule fois, à l’issue du crédit immobilier. Le prêt in fine permet aux gros propriétaires de sortir leur nouveau bien de l’assiette fiscale de leur patrimoine immobilier. Il s’agit également de dégager un profit dès le début de la location de l’appartement ou de la maison.

 

4 – Les prêts épargne logement PEL et CEL

Les prêts épargne logement permettent d’obtenir un crédit à partir d’un compte épargne logement (CEL) ou d’un plan épargne logement (PEL). Ils peuvent servir à financer un projet d’achat de logement neuf ou ancien ou de construction pour une résidence principale. Les caractéristiques précises du prêt obtenu se calculent en fonction de la date d’ouverture du CEL ou PEL (3 ans minimum). 

 

5 – Le prêt immobilier à taux zéro (PTZ)

Vous avez trouvé un bien qui vous intéresse dans les annonces immobilières Citya, mais peinez à réunir les fonds nécessaires ? Le prêt à taux zéro (PTZ) permet le financement d’une partie d’une première construction ou d’un premier achat de logement. Utilisé uniquement dans le cas d’une résidence principale, les conditions de son obtention dépendent des revenus de l’emprunteur.

 

6 – Le prêt conventionné

Accordé sans conditions de ressources, le prêt conventionné offre la possibilité de financer le coût total de l’achat, de la construction ou des travaux liés à une résidence principale. Seuls les organismes financiers ayant signé une convention avec l’État français proposent ce crédit immobilier.

 

7 – Le crédit immobilier d’accession sociale

Le prêt d’accession sociale (PAS) est un crédit immobilier aidé accordé sous conditions de revenus. Il concerne également l’achat ou la construction d’une résidence principale. Le PAS donne le droit à des frais de notaire réduits, ainsi qu’à des frais de dossier et des intérêts plafonnés. Une sûreté réelle, comme une hypothèque, doit constituer une garantie pour obtenir un prêt d’accession sociale. Dans le cas d’une location-vente, il existe un crédit immobilier équivalent : le prêt social location-accession (PSLA).

Pour résumer, un bien financé par un prêt peut bénéficier d’un ou de plusieurs crédits, aidés ou non. Il existe de nombreux crédits immobiliers classiques, dont les termes sont définis par les banques et autres organismes financiers. Les prêts immobiliers aidés constituent la seconde grande catégorie de crédits. Plus avantageux, ils permettent aux foyers modestes d’accéder à la propriété plus facilement. Enfin, d’autres organismes, comme les collectivités territoriales, un employeur ou encore Action Logement, peuvent offrir des prêts immobiliers complémentaires.

Poursuivez votre lecture avec nos autres articles :

  • Quels sont les avantages de la location avec option d'achat ?
  • Quels sont les avantages d’une location-vente ?
  • Pourquoi il vaut mieux louer et ne plus acheter ?
  • Comment se passe la location d'un appartement ?
  • À quoi sert la loi Pinel pour l'investissement locatif ?