Tout savoir sur la notion d'apport personnel dans l'immobilier

Guide immobilier Location

Vous projetez d’acheter un bien immobilier et vous vous posez des questions sur la notion d’apport personnel et de sa nécessité ? Même si ce dernier n’est pas obligatoire, il reste très apprécié par les établissements bancaires au moment d’étudier votre demande de prêt immobilier. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la notion d’apport personnel dans ce guide proposé par les experts de Citya Immobilier !

Qu’est-ce que l’apport personnel précisément ?

L’apport personnel consiste en une somme d’argent à consacrer à un achat immobilier. Le montant est exprimé en un pourcentage du coût global de la somme empruntée.

L’apport personnel vise à financer certains frais liés à l’acquisition du bien immobilier comme les frais de notaire, les frais de dossier ou encore les frais de garantie.

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, l’apport personnel est généralement réclamé par les banques. L’absence de ce pécule oblige les établissements bancaires à financer plus que le prix de vente du bien, chose qu’ils acceptent rarement. 

L’apport joue également en faveur des potentiels acquéreurs en ce qui concerne leur demande de prêt. Il est perçu positivement par les banques qui y voient une réelle capacité à épargner de la part des candidats à l’emprunt immobilier. 

Comment effectuer le calcul de l’apport personnel ?

Il est communément admis de considérer que l’apport personnel doit représenter a minima 10 % du montant global de l’opération. Dans certaines situations, il est possible que le banquier demande une somme plus élevée pouvant aller jusqu’à 30 ou 40 %. 

N’hésitez pas à solliciter directement votre banque ou d’autres établissements bancaires pour discuter de vos projets, de vos envies et de votre budget. 
 

Quels sont les avantages de posséder un apport personnel dans le cadre d’un achat immobilier ? 

Un taux préférentiel 

Un apport personnel permet de disposer d’une réserve financière. Plus celle-ci est élevée, plus l’emprunteur est en position de force pour négocier un taux préférentiel. Le rabais pratiqué se situe généralement entre 0,2 et 0,3 %.

Une augmentation du taux d’endettement

Posséder un apport personnel peut également avoir une incidence positive sur le taux d’endettement. Celui-ci peut être revu à la hausse. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) préconise aux établissements bancaires de ne pas aller au-delà de 33 % d’endettement. La présence d’un apport immobilier est un point déterminant pour augmenter le taux d’endettement. 

Un plafond d’emprunt revu à la hausse

Dernièrement, le HCSF a revu le plafond d’emprunt à la hausse. Une dérogation est octroyée aux banques pour 20 % des dossiers pour lesquels elles peuvent accepter un taux d’endettement de 35 % sur 25 ans maximum. À noter qu’un apport compris entre 10 et 20 % du coût de l’opération est demandé pour pouvoir bénéficier de la dérogation. 

Comment se constituer un apport ?

Un apport personnel peut se constituer de différentes façons et provenir de plusieurs sources.

Il s’agit notamment :

  • des livrets d’épargne (livret A et livret de développement durable) ;
  • de fonds propres provenant d’économies personnelles ;
  • des prêts aidés tels que le plan épargne logement (PEL), le compte épargne logement (CEL), le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt action logement ;
  • des placements financiers de types assurance-vie ou plan épargne entreprise) ;
  • de donations familiales ;
  • d’héritages ;
  • d’un apport issu de la revente d’un précédent bien immobilier ;
  • d’un prêt relais destiné à financer l’achat d’un nouveau logement.

Est-il possible d’acheter sans apport ?

L’apport immobilier n’est pas obligatoire. Cependant, dans les faits, les choses ne sont pas aussi simples. Les banques réclament très souvent la présence d’un apport personnel destiné à financer tout ou partie des frais liés à l’opération immobilière. 

Bien qu’un financement à 100 % ne soit pas à exclure, un apport est très apprécié, voire indispensable pour certains établissements bancaires. 
 

Vous souhaitez acheter, mais vous disposez d’un apport insuffisant ou nul ? 

Voici les éléments indispensables retenus par les banques pour valider votre profil d’emprunteur :

  • des revenus élevés et réguliers ;
  • un contrat professionnel sécurisant, idéalement un CDI ou un poste de fonctionnaire ;
  • une ancienneté conséquente au sein de l’entreprise ;
  • un patrimoine financier et immobilier ;
  • un investissement immobilier locatif déjà en place et dont les mensualités sont utilisées pour financer le crédit immobilier.

N’hésitez pas à solliciter les services d’un courtier en crédit. Ce professionnel de l’immobilier vous guidera pas à pas et vous mettra en relation avec des banques qui sont moins regardantes sur la présence d’un apport personnel ou non.
 

Citya Immobilier est à vos côtés pour réussir vos différents projets immobiliers aux meilleures conditions. Nous vous aidons et vous accompagnons à chaque étape importante de vos transactions immobilières.
 

Découvrez nos autres articles sur la thématique de la location vente pour obtenir de précieux conseils sur l'immobilier :