Bien choisir sa location étudiante

Guide immobilier Location

Il existe de nombreux types de logements étudiants, avec des spécificités qui dépendent de la situation économique de chacun, avec ou sans conventions, et le choix peut être compliqué...

Location étudiante

Bien choisir sa location étudiante

Il existe de nombreux types de logements étudiants, avec des spécificités qui dépendent de la situation économique de chacun, avec ou sans conventions, et le choix peut être compliqué...

 

Les logements auprès de bailleurs privés

C'est la solution la plus classique et la plus "facile".

 

En effet, si un étudiant ne peut obtenir de logement social ou de place en foyer, pour diverses raisons, il pourra rechercher un bien appartenant à un bailleur privé. Par l'intermédiaire d'une agence, ou en direct, bien que ce soit peu conseillé pour diverses raisons, l'étudiant pourra trouver un logement assez facilement. Par ailleurs, en location meublée, un bail spécial étudiant existe, et peut être avantageux pour les deux parties.

 

Sachez aussi qu’un propriétaire peut vous louer une pièce libre de sa maison, s’il s’agit de sa résidence principale. Tandis que votre bailleur va pouvoir profiter d’avantages fiscaux intéressants, vous allez, en tant que locataire, accéder à un loyer modeste. Vous conservez toutefois votre indépendance.

 

Adressez-vous à Citya Immobilier pour trouver un logement pour étudiant et jeune actif conforme à vos besoins auprès de bailleurs privés. Définissez simplement vos critères de sélection (localisation, nombre de pièces exigé…) et fixez votre budget. Nous prenons les choses en main afin de vous trouver la location immobilière étudiante faite pour vous. Nous mettons à profit notre réseau pour vous proposer un bien de qualité entrant dans vos moyens.

 

Besoin d’aide pour vérifier les différentes clauses de votre contrat de location ? Citya Immobilier vous prodigue tous les conseils indispensables pour vous permettre d’en tirer pleinement profit. Nous vous aidons à mieux cerner les termes du contrat de location ainsi que chaque information figurant dans le bail :

 

Les résidences étudiantes privées

Ces résidences proposent des services commerciaux. Elles sont en général destinées aux étudiants et ont fleuri ces derniers temps notamment grâce aux avantages fiscaux offerts aux investisseurs à titre personnel.

 

On peut y trouver des appartements, majoritairement des studios, meublés pour la plupart. On y retrouve le plus souvent une cuisine individuelle, un espace bureau avec WiFi gratuit ou encore un parking. Ces résidences étudiantes proposent justement des services inclus comme une laverie, une salle de sport, un foyer... ces services sont divers et variés mais doivent au minimum comporter trois des quatre prestations que sont le petit-déjeuner, la réception, la fourniture de linge de maison et/ou le nettoyage régulier des locaux.

 

Les services proposés par les résidences privées n’étant pas tous les mêmes, il vous faut bien choisir la vôtre en fonction de vos besoins. En tant que locataire, peut-être est-il plus important pour vous d’accéder au WiFi dans le cadre de vos études que de disposer d’une salle de sport.

 

Ces résidences sont régies et réglementées et la législation est celle des meublés (et non de la location vide). Elles ne sont en général pas conventionnées et ne donnent donc pas droit à l'APL (Aide Personnalisée au Logement) mais uniquement à l'ALS (Allocation de Logement Social). Un logement ou un appartement est conventionné si le propriétaire a conclu un accord avec l'État conditionnant certains aspects de la location. Il peut s'agir de la durée du bail par exemple. La location d'un logement conventionné ouvre droit aux APL.

 

La location d’un logement, appartement ou studio, au sein d’une résidence privée est ainsi soumise à un contrat de bail meublé traditionnel d'une durée d’un an. Celle-ci est renouvelable par tacite reconduction à la date d’anniversaire du bail. Les deux parties restent toutefois libres de résilier le bail à tout moment. Cette résiliation du bail suit certaines conditions.

 

Certaines résidences étudiantes permettent aussi aux étudiants de déposer une candidature chez elles. Il est alors possible de vous désister si jamais vous n'êtes pas pris au sein de l'établissement auprès duquel vous avez postulé.

 

La colocation

Possible dans certains logements sociaux, ou directement auprès de bailleurs privés, la colocation a clairement le vent en poupe auprès des étudiants.

 

Le loyer étant divisé entre le nombre de colocataires, tout comme les charges, il est alors possible pour les étudiants de louer un bien qui leur serait inaccessible seul. De plus, cela a pour réputation d'être convivial, voire de faciliter les rencontres. Attention toutefois, la bonne réussite d’une colocation dépend fortement du sérieux des colocataires et certains peuvent ne pas répondre à vos attentes.

 

Côté bailleur, c'est le choix du propriétaire de louer son logement en colocation ou non, et c'est à lui de définir combien de personnes pourront y habiter.

 

Dans une colocation, les colocataires peuvent choisir de signer un contrat de bail unique ou de conclure chacun un contrat individuel avec le bailleur.

 

Les cités universitaires

 

Le CROUS opère 170.000 logements en France. Ces appartements sont attribués selon le dossier de l'étudiant, et en priorité à ceux issus de familles à faibles revenus, à ceux dont le lieu d’études est loin du lieu de résidence de leur famille, ou même aux étudiants étrangers. Pour être éligible, il faut déposer un DSE (Dossier Social Étudiant).

 

Pour être éligible, il faut déposer un DSE (Dossier Social Étudiant). Les logements sont attribués chaque année, pour un an, et non pour la durée des études. Il est donc possible de se voir attribuer un logement une année, mais pas la suivante. Également, les cités U (cités universitaires) sont gérées par le CROUS et constituent une solution très économique pour l'étudiant puisque proposant un loyer de 150 € par mois environ, en moyenne.

 

Ayant de nombreux avantages en plus du prix, ces cités sont proches des facs et autres écoles et elles donnent droit à l'ALS (Allocation de Logement Social). En revanche, les logements sont en général anciens et petits (10 m² maximum).

À l'opposé, les résidences étudiantes du CROUS proposent des logements plus spacieux (une vingtaine de mètres carrés), à un loyer un peu plus élevé (250 € par mois en moyenne), et ils donnent droit à l'APL.

 

Cette option est l’une des plus prisées par les étudiants. Elle est en effet moins onéreuse que la location d'un logement classique auprès d'un bailleur privé. Dans une résidence étudiante du CROUS, on accède également à tout ce dont on a besoin pour continuer sereinement ses études. Elle offre d’autant plus un cadre sécurisant pour les nouveaux étudiants qui quittent le nid familial pour la première fois.

 

Les foyers

Il y a généralement deux types de foyers. D’une part les foyers étudiants, gérés par des associations, religieuses en majorité, et qui sont fermés pendant les vacances. Ensuite, des foyers de jeunes travailleurs, en général ouvriers, employés ou apprentis entre 16 et 25 ans. Ces foyers sont régis par un règlement intérieur assez strict, notamment pour les heures d'ouverture et de fermeture tout comme pour les heures de repas. En général, on y loue une chambre, pour un prix qui varie selon le type d'hébergement et de pension. On peut notamment choisir entre une pension complète ou une demi-pension, selon ses besoins. Les étudiants qui vivent dans ces foyers peuvent prétendre aux APL.

 

Les logements sociaux

Enfin, les logements sociaux sont accessibles aux étudiants, notamment depuis la loi MLLE de 2009.

 

Par dérogation, il est donc possible pour les organismes HLM de louer des appartements, meublés ou non, à des étudiants, qui peuvent en bénéficier sans plafond de ressources. Ces logements sont rares, les conditions restent strictes même si elles se sont assouplies, et il faut s'inscrire sur liste d'attente et renouveler sa demande tous les mois pour espérer une place. Ces logements sont conventionnés et donnent donc droit à l'APL.

 

Ces logements sont pour la plupart éloignés du centre-ville. Avant d'opter pour cette solution, il est préférable de s'assurer qu'une ligne de bus, de métro ou autre se trouve à proximité.

 

Logement étudiant : quand commencer à le chercher ?

Pour espérer disposer d'un logement adéquat pour la prochaine année universitaire, mieux vaut s'y prendre à l'avance pour chercher ce dernier. 

 

Les offres en la matière peuvent être nombreuses. Mais la demande est tout aussi conséquente. De plus, tous les logements étudiants disponibles sur le marché ne vont pas satisfaire vos attentes en matière de confort ou de sécurité notamment.

Mieux vaut ainsi anticiper et partir en quête du logement idéal pour vous au plus tôt. Commencez vos recherches entre avril et juin pour être sûr de trouver un pied-à-terre pour la rentrée de septembre. Certains logements, comme les résidences du CROUS, intéressent de nombreux étudiants boursiers, mais les places sont limitées.

 

Si vous attendez le mois de juillet, vous risquez de vous retrouver avec de nombreux concurrents. C'est à cette date en effet que débutent les concours d'entrée dans les grandes écoles. Sans oublier les résultats du Bac, qui s'affichent également à cette période. 

 

Vous pouvez toutefois vous affranchir de toutes les contraintes liées à la recherche d'un logement étudiant en vous adressant à Citya Immobilier. Nos agents immobiliers sont là pour faciliter vos démarches et vous aider à trouver votre nouveau logement rapidement.

 

Quel budget allouer à une location étudiante ?

Une location étudiante induit de nombreuses charges. D'où l'importance de prêter attention au loyer proposé pour chaque type de logement étudiant. 

 

Les prix sont généralement plus élevés à Paris qu'en province. La ville, la localisation, les services proposés sont autant d'éléments pouvant se répercuter sur le loyer d'un logement étudiant. 

 

En plus du loyer, il ne faut pas oublier de tenir compte des charges afférentes à la location :

  • les charges locatives : le bailleur peut choisir de les intégrer directement au loyer ou non - cela doit être stipulé dans le bail ;
  • l'électricité et l'internet : prenez le temps de comparer les offres de plusieurs fournisseurs ;
  • l'assurance habitation : la loi impose à tous les locataires de souscrire une assurance. Ils sont en effet tenus responsables des éventuels dommages qu'ils causent au logement ou des dommages causés aux tiers.

 

Quelle localisation choisir pour un logement étudiant ?

Le budget n'est pas le seul élément à prendre en compte lorsque vous choisissez votre logement étudiant. Il ne suffit pas de trouver un appartement ou un studio pas cher. Encore faut-il que celui-ci soit bien situé. L'idéal est de dénicher un emplacement non loin de l'établissement où vous allez en cours. 

 

Pour plus de praticité, un logement accessible à pied ou à vélo est vivement apprécié. Sinon, il faut s'assurer que votre nouveau quartier soit bien desservi en transports en commun afin de pouvoir vous rendre aisément à vos cours. 

 

Comme vous allez très certainement louer ce bien pour plusieurs mois, voire quelques années, mieux vaut choisir un quartier dans lequel vous vous sentez bien. Veillez à ce qu’il soit proche des commerces et des autres commodités du quotidien. 

 

La visite du logement étudiant, est-ce obligatoire ?

C’est fortement conseillé. Avant de signer un bail, quel qu'il soit, il vous faut le visiter. Mais, aujourd'hui, vous n'êtes plus forcément obligé de vous déplacer sur place pour faire la visite. Elle peut se faire virtuellement ou grâce à des vidéos. Ces visites virtuelles vous permettent de découvrir en détail le logement pour lequel vous allez signer un contrat de location. Grâce à elles, vous pouvez visiter plusieurs logements en peu de temps afin de mieux les comparer.

 

Pour ceux qui ont le temps, il est toujours intéressant de compléter la visite virtuelle par une visite réelle pour mieux se projeter dans ce nouvel environnement. Une visite physique permet d'en apprendre davantage sur l'accessibilité du logement, l'atmosphère qui y règne ou encore sur le cadre extérieur.

 

Faites appel à Citya Immobilier, votre partenaire de confiance, pour la recherche de votre location étudiante. Notre équipe vous assiste à chaque étape de votre projet. Nous nous tenons également à vos côtés au moment de la conclusion de votre bail étudiant, afin de vous éviter les déconvenues éventuelles. Ce type de contrat se distingue sur bien des points du bail d’habitation classique du bail professionnel ou encore du bail saisonnier.

 

Notre expertise s’adresse également aux propriétaires souhaitant proposer leur bien en location aux étudiants et jeunes actifs. Nous mettons tout en œuvre pour accélérer les démarches administratives afférentes, comme la rédaction du bail.

 

À découvrir également :