Investir dans une résidence étudiante ou un studio plutôt qu’une location de chambre ?

Guide immobilier Location

Vous voulez obtenir un revenu supplémentaire en faisant de la location d’appartement. Plusieurs options s’offrent à vous pour ce faire. La location d’une chambre de votre logement si vous avez une pièce vacante. Vous serez donc en cohabitation avec un locataire. Sinon, vous pouvez aussi choisir d’investir en résidence étudiante ou en studio. Découvrez toutes ces possibilités.

La location de chambre ou louer chez l’habitant : à quoi cela consiste-t-il ?

 

Qu’est-ce qu’une chambre chez l’habitant ?

Cela s’adresse à tous les propriétaires qui peuvent accueillir une personne dans leur logement. En outre, il s’agit de louer une chambre qui n’est pas occupée. C’est en général une solution que de nombreux étudiants préfèrent, car c’est la moins chère. Même si vous partagez la cuisine, la salle de bain et la cuisine, cela permet d’éviter d’acheter une autre habitation. Cela peut s’apparenter à une sorte de colocation, mais avec l’habitant.

 

Attention, vous ne pouvez pas donner n’importe quelle pièce en tant que logement étudiant. Certaines conditions s’appliquent avant de la mettre en location. Celle-ci doit faire au moins 9 m² avec une fenêtre donnant à l’extérieur. Le mobilier doit comporter le strict nécessaire : bureau, chaise, lit, placard. De nombreux particuliers louent leur chambre sans agence pour ne pas avoir à payer un supplément.

 

Quels sont les inconvénients et risques de la location de chambre ?

La cohabitation peut néanmoins s’avérer compliquée, surtout si le locataire est peu respectueux et empiète sur l’espace privé. Pareillement pour le propriétaire qui peut se montrer très intrusif, même si la chambre est privative. Les tensions peuvent également survenir sur le partage des parties communes, comme la cuisine et les sanitaires.

 

Un contrat de location doit être signé avant que l’occupant emménage dans son nouveau logement. Ce bail dure 9 mois s’il s’agit d’un étudiant et présente les droits et obligations de votre locataire avec les charges locatives.

 

Tout comme pour une location classique, il faudra réaliser des diagnostics obligatoires avant la mise en location. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) doit figurer sur les annonces de particuliers et professionnelles. 

 

Enfin, cela vous permet d’arrondir vos fins de mois. Cependant, cela ne constitue pas une somme de revenus aussi élevée que les autres solutions.

 

Les résidences étudiantes : un bon investissement

 

Qu’est-ce qu’une résidence étudiante ?

Les résidences services pour étudiants sont mises en location pour les étudiants. Cela permet d’offrir un logement avec le strict minimum : kitchenette, salle d’eau et WC. On peut presque parler d’une chambre étudiante.

 

Le loyer est souvent plus bas que ce qui est proposé avec la location d’un appartement neuf ou de l’immobilier ancien. Elles se situent proches des lieux d’études, comme les campus d’universités ou grandes écoles supérieures. 

 

Pourquoi investir dans une résidence étudiante plutôt qu’une location de chambre ?

En fait, comme la demande est bien plus élevée que ce que propose le marché, vous n’aurez aucun mal à trouver un locataire.

 

L’appartement est aussi meublé, ce qui confère le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Vous serez automatiquement dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

 

Avec le dispositif Censi-Bouvard, vous pourrez avoir une réduction d'impôts. Elle s’élève à 11 % du prix HT de l’immobilier sur une durée de 9 ans. Attention, l’immobilier ancien n’est pas concerné par cette aide.

 

Vous pourrez obtenir un remboursement sur la TVA sur l’achat de votre bien et de son mobilier.

 

Avec un investissement en résidences étudiantes, vous allez pouvoir bénéficier d’un bail commercial. Celui-ci est signé avec le gestionnaire et non avec les étudiants pour une durée de 9 ans ferme. Cette personne doit s’occuper du bon état de la résidence : vous n’avez presque rien à faire. Investir dans une résidence étudiante est donc l’un des meilleurs moyens pour se constituer un revenu sur le long terme.

 

Les studios : plus privés qu’une location de chambre

Cela permet à l’étudiant d’avoir une totale indépendance. Bien sûr, c’est ce qui coûte le plus cher, mais c’est aussi le logement étudiant le plus répandu sur le marché locatif. En fait, il n’est composé que d’une pièce principale, regroupant cuisine, coin nuit et séjour. La salle d’eau avec WC est séparée. Ceux qui ne peuvent avoir accès aux résidences étudiantes par manque de place peuvent se tourner vers ce type d’appartement

 

L’avantage, c’est qu’ils sont trouvables un peu partout, le locataire n’est donc pas obligé de résider près du lieu d’étude. Par exemple, la location d’un studio à Paris permet de se retrouver proche des commerces et des transports en commun.

 

Le studio n’est pas réservé seulement aux étudiants. Vous pourrez alors retrouver des célibataires dans la vie active en tant que locataire. Comme il s’agit d’un T, un couple ou une famille aura plus de mal à s’y installer à cause de la superficie.

 

Il est plutôt conseillé de laisser la gestion locative à une agence, car cela vous fera gagner du temps. C’est elle qui réceptionne les dossiers de location, mène les visites et choisit le locataire. Elle y effectue l’état des lieux d’entrée et de sortie. 

 

Enfin, il existe des logements sociaux pour les étudiants. Comme la plupart des ménages modestes, nombreux sont ceux à vivre sous le seuil de pauvreté, si on compare leurs maigres revenus. Il faut cependant s’adresser à des organismes spéciaux, car nous ne pouvons en proposer dans nos annonces de location.

 

La colocation dans un appartement ou une maison

Pour profiter d’un bien immobilier plus grand, certains préfèrent faire de la colocation. Un loyer qui est trop onéreux de base, peut être divisé en plusieurs parts, en fonction du nombre d’occupants. Ainsi, louer une maison neuve est possible avec ce genre d’arrangement. Tout le monde partage alors la cuisine, la salle de bain et les WC. La colocation s’avère plus rentable qu’une simple location de chambre chez l’habitant, surtout si les chambres ne sont pas vacantes.

 

Pour ce qui est de la réglementation au niveau du bail, vous pouvez faire autant de contrats de location que le nombre d’occupants. Vous pouvez aussi choisir de n’en faire qu’un.

 

Vous voulez trouver une future location ou faire acheter dans le neuf ou l’ancien ? N'hésitez pas à utiliser notre outil de recherche de bien pour vous faciliter la tâche.