Location sans agence : quels sont les inconvénients ?

Guide immobilier Location

Vous avez pour projet la location de votre appartement. Vous voulez dégager un supplément de revenus rapidement. Après tout, si de nombreux propriétaires le font, pourquoi pas vous ? Pour économiser un maximum sur les frais, vous voulez faire de la location sans agence. Découvrez les inconvénients de cette démarche et pourquoi il est préférable de faire appel à des professionnels immobiliers.

Pourquoi la location sans agence ?

De nombreux propriétaires passent par les annonces de particuliers pour mettre leur appartement en location. C’est surtout pour une question d’argent plutôt que par l’envie de gérer seul son logement. En effet, le particulier devra régler une somme équivalente à un loyer pour une année de gestion locative environ.

 

Comptez facilement entre 6 à 8 % de votre tarif annuel. En plus de ça, les impôts viendront sûrement rogner ce que vous avez gagné. En clair, tous ces frais qui se cumulent, peuvent exaspérer les propriétaires qui voulaient juste bénéficier de revenus supplémentaires. C’est comme pour l’achat d’un bien immobilier, les honoraires rebutent les vendeurs.

 

Certains propriétaires préfèrent aussi avoir un contact direct avec le locataire. Notamment ceux qui ont le sens du relationnel et qui ont besoin de le rencontrer en face à face.

 

Les particuliers qui recherchent un bien veulent éviter les frais d’agence pour économiser un maximum. Ce sont en général des personnes recherchant des logements étudiants à moindre coût. Ils préfèrent sauter sur la première annonce proposant un loyer bas, comme une chambre.

 

La location sans agence rend la gestion du bien plus compliqué

On peut penser que c’est simple de louer. Pourtant, de nombreuses étapes sont obligatoires avant de mettre le bien en location. L’appartement doit être habitable selon les normes et une rénovation est à prévoir s’il ne l’est pas. Réaliser ces travaux se révèle coûteux, car la loi durcit de plus en plus l’exigence énergétique. Cela concerne bien sûr l’immobilier ancien, pas les appartements neufs ou les maisons neuves

 

La gestion locative n'est pas de tout repos. Vous devrez vous tenir à disposition de votre locataire s’il a des interrogations ou que des incidents surviennent.

 

Rappelons aussi qu’en plus de s’y connaître en immobilier, il faut également d’importantes conséquences en matière juridique et fiscale. Avant la mise en location, il faut se renseigner sur le marché immobilier. Cela permet de fixer son loyer pour la première fois. Il est en général libre, à part pour certaines zones mentionnées par la loi Elan.

 

Pour un appartement meublé, vous pourrez opter pour un des deux régimes fiscaux possibles en tant que loueur en meublé non professionnel (LMNP).

 

La location sans agence augmente les risques d’arnaques

Le marché locatif immobilier est une véritable mine d’or. Surtout si vous voulez louer un studio à Paris où la demande est très élevée. En passant par des annonces immobilières de particuliers, vous pourrez faire face à des locataires malhonnêtes. Certains peuvent se montrer très persuasifs, et même, vous convaincre de les laisser habiter dans votre appartement sans contrat de bail

 

Attention, car ce document reste très important : il formule clairement les droits et les obligations du locataire et du propriétaire. Comme le fait qu’il doive s’acquitter des charges locatives comprises ou non dans le prix du loyer. 

 

En outre, il revêt une valeur juridique en cas de litige. C’est souvent le cas pour des impayés, malgré des relances. Cela peut vous donner le droit d’expulser son occupant. Vous devez donc le produire en plusieurs exemplaires : un pour vous, un pour le locataire et dans le cas d’une colocation, un pour le colocataire. Soyez rigoureux lors de la rédaction de ce contrat de location pour ne pas vous retrouver désemparé. De même, vous n’êtes pas sûr de récupérer votre bien immobilier dans l’état une fois le bail terminé.

 

Comment se protéger de ces risques lorsqu’on loue sans agence ?

Pensez à rédiger un bail conforme permettant de vous protéger. Il doit contenir ces mentions :

  • les désignations du propriétaire bailleur et de l’occupant ;
  • la description de l’habitation (type d’appartement, surface habitable, loyer, équipements compris) ;
  • des clauses, à condition qu’elles soient conformes à la loi ;
  • le dossier des diagnostics techniques du logement et des parties communes ;
  • les règles de copropriété ;
  • les sanctions si l’occupant ne respecte pas le contrat de location.

 

Demander un dépôt de garantie est une bonne idée pour compenser les dégâts causés par le locataire.

 

Pour contrer l’angoisse des impayés, il existe une assurance garantie loyers impayés. Bien sûr avant de souscrire à cette offre, mieux vaut lire attentivement les clauses. Certaines ne valent pas la peine et ne vous couvrent pas correctement.

 

Attention toutefois pour ceux qui souhaiteraient louer des logements sociaux : il faut signer une convention avec l’Anah.

 

Laissez la gestion location à Citya pour avoir l’esprit serein

Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de l’immobilier pour votre future location. Cela vous fera gagner du temps, car Citya fera tout à votre place grâce à son service dédié à la gestion locative. Vous n’aurez pas à :

  • faire les photos pour les annonces de location ;
  • rechercher de locataires ;
  • rédiger le bail en prenant bien soin d’être conforme aux lois locatives ;
  • faire les visites aux candidats du logement ;
  • examiner le dossier de location de chacun et vérifier leurs garants, leur situation financière ;
  • choisir le meilleur locataire ;
  • faire l’état des lieux d’entrée et de sortie ;
  • récupérer le dépôt de garantie pour le propriétaire.

 

De plus, passer par une agence vous permet de bénéficier de conseils juridiques et fiscaux dans le secteur immobilier.

 

Vous désirez commencer un autre investissement locatif avec l’achat d’un nouveau logement ? Nous serons là pour vous accompagner pendant votre procédure, que vous vouliez acheter un bien neuf ou ancien.