Quels sont les différents murs en pierre ?

Guide immobilier Neuf

Héritage de notre patrimoine depuis des siècles, les murs de nos maisons continuent à nous émerveiller par leur beauté et leur diversité. Pour mieux définir votre projet immobilier ou réussir votre projet de rénovation de maison, découvrez les disparités entre les murs en pierre. Quelles différences entre ceux d’une ancienne grange ou les murs des nouvelles constructions ? Quels sont tous les points à vérifier pour bien acheter ?

Mur en pierre reconstituée

La pierre reconstituée provient de matériaux naturels, broyés pour cet usage. La poudre obtenue est mélangée à des liants, bien souvent du ciment, parfois de la résine. Elle est ensuite coulée dans un moule et crée un succédané de pierre, plus fin, mais très esthétique. Son aspect et son toucher restent proches de la pierre d’origine.

 

La pierre de parement est prisée pour l’intérieur des habitats. Elle donne du cachet aux grandes chambres des maisons contemporaines. Pour les revêtements extérieurs, des dalles de pierre sont ajoutées sur la façade existante. Ces quelques centimètres supplémentaires créent l’illusion parfaite d’une vieille bâtisse en pierre même pour un logement neuf. Élément esthétique des appartements haut de gamme, vous la retrouvez lors d’un achat sur plans.

 

Elle peut également constituer une bonne alternative pour rénover une maison ancienne. Elle comble les imperfections et masque l’usure à moindre coût.

 

Mur en pierre naturelle

 

Mur en moellons

Le moellon constitue le matériau le plus choisi pour la construction des maisons anciennes. Cela tient en partie à son coût, moins onéreux que pour les autres murs en pierre. Cela explique un prix de vente immobilier plus abordable. Il est formé d’un assemblage de petites pierres, souvent du calcaire dont la variété change selon les régions.

 

Le moellon peut être réalisé pour tous les murs, mais il ne permet pas d’obtenir une forme architecturale précise. Il est composé de pierres irrégulières, tendres et non taillées.

 

Les blocs sont simplement entassés puis figés grâce à un liant. De nos jours, on privilégie les mortiers de chaux constitués de petits cailloux. Les façades les plus anciennes sont ainsi mieux renforcées. Certaines structures requièrent une attention particulière, car le mortier d’origine est consolidé uniquement avec de la boue. Le mur en moellons exige une grande épaisseur pour solidifier l’architecture, déséquilibrée par l’irrégularité des pierres.

 

Mur en torchis

Les murs en torchis sont l’apanage des logements anciens, même si l’on en trouve parfois sur des pavillons contemporains. Souvent utilisés pour le mur extérieur des bâtisses à ossature en bois, ces matériaux se retrouvent principalement sur les maisons à colombage.

 

Le mur en torchis sert de béton naturel grâce à sa composition de terre argileuse, d’eau et de fibres naturelles, généralement de la paille. Le socle de base peut être garni de pierres pour asseoir la structure, mieux absorber l’humidité et lutter contre les inondations.

 

Mur en pierre sèche

Construit par entassement de pierres, il ne nécessite pas de maçonnerie. Différentes tailles de pierre sont choisies puis équarries naturellement. Leur bon agencement permet de conserver un mur stable et solide sans mortiers. Les couches successives sont disposées avec minutie de telle façon qu’elles s’emboîtent les unes au-dessus des autres comme pour un puzzle.

 

Il est privilégié pour les murs de soutènement. Essentiel lorsque le terrain s’avère pentu, il protège les demeures des crues et des inondations. Sa fonction principale reste donc de supporter les fondations de la maison. S’assurer de leurs solidités est indispensable avant d’envisager les travaux sur la structure ou la rénovation électrique de la maison.

 

Très présent dans les campagnes du sud de la France, le mur en pierre sèche se retrouve souvent en muret dans les jardins. Dans ce cas, il est préparé sur un sol plat, à niveau et préalablement tassé pour garantir l’équilibre du bâtiment.

 

Mur en pierre de taille

Contrairement aux autres pierres, la pierre de taille reste apparente. Elle n’est pas masquée par un enduit, mais les jointures doivent être travaillées avec précision. Seules les maisons anciennes sont entièrement érigées en pierre de taille. Acheter une maison en pierre de taille a un coût et le délai de construction est long. Les carrières deviennent rares ainsi que les bâtisseurs avec les compétences techniques pour ce type de pose. Les frais de main-d’œuvre sont conséquents pour construire une maison tout en pierre de taille.

 

Aujourd’hui, les habitats en pierre de taille cachent un revêtement moins travaillé. Le tarif est moins élevé pour un rendu presque semblable à une ancienne maison en pierre. Ainsi, les meilleures pierres sont réservées pour la partie visible de la façade. Leur usage peut être destiné à une rénovation ou une extension de maison ancienne. Il diminue le prix de la rénovation.

 

Taillée puis aplanie sur ses six faces, la surface de la pierre devient parfaitement rectiligne et plate. Ses spécificités, un matériau dur et résistant, sont adaptées pour les murs porteurs. Elle reste considérée comme la plus noble des pierres et ne cesse d’enchanter ses détenteurs par son caractère authentique.

 

Les agences immobilières Citya vous proposent un large choix pour un achat immobilier dans l'ancien : un bien immobilier rénové, une belle affaire pour un projet de rénovation. Consultez les annonces des biens en vente. Sélectionnez vos critères (maison ou appartement, surface habitable, nombre de chambres, prix de vente, etc.).