Délai de construction : comment savoir l’évaluer ?

Guide immobilier Neuf

Quand on souhaite acquérir un pavillon neuf, on s’interroge sur le délai de construction. On l’évalue en général autour de 8 à 12 mois. Pourtant, à chaque étape, des aléas administratifs ou climatiques peuvent le rallonger. Retrouvez toutes les explications avec Citya.

Les délais préalables à toute construction

Avant d’envisager la construction à proprement parler, pensez à :  

  • Trouver le terrain

Armez-vous de patience, car trouver le terrain idéal s’avère souvent plus ardu que de choisir un logement ancien. Comparez les annonces de biens en vente avec celles des terrains constructibles dans la région qui vous intéresse. Comme pour un achat immobilier dans l’ancien, vous devez prévoir 3 mois supplémentaires en moyenne pour le compromis de vente et l’acte définitif.

  • Le viabiliser

La viabilisation concerne certains terrains isolés. Les raccordements aux réseaux (gaz, électricité, eau, assainissement) exigent quelques mois supplémentaires. Les frais vous sont imputés et devront donc être ajoutés au prix de vente. Les achats sur des terrains en lotissement, les nouvelles constructions choisies lors d’un achat sur plans incluent ces coûts.

  • Réaliser les plans puis faire une demande de permis

Pour un logement neuf ou dans le cadre d’une rénovation et extension de maison ancienne, les plans sont à établir avant toute demande de permis de construire. La loi oblige en effet à métrer les surfaces de plancher et d’emprise au sol. Une demande de permis devient obligatoire au-delà de 20 m². Le dossier à constituer s’avère assez conséquent et chronophage, aussi pensez à solliciter l’aide de professionnels. Si vous êtes pressés d’habiter dans votre nouveau logement, il peut être plus avantageux de choisir une maison ancienne. Un projet de rénovation et l’ajout d’une pièce (pour une grande chambre par exemple) requièrent moins de formalités.

 

Le délai des travaux de construction

Le chantier débute, avec 3 phases à distinguer. Les délais pour chaque étape vont varier en fonction de la surface habitable totale. Cette partie est évaluée dans le planning prévisionnel qui vous est remis lors d’un achat de maison ou d’appartement neuf.

  • Le gros œuvre

Cette partie dépend des conditions météorologiques, mais dure environ 6 à 10 mois. Elle comprend le terrassement qui ne peut avoir lieu que sur une surface sèche. Une fois l’implantation de l’habitation établie et la terre creusée et nivelée, un drainage assainit le sous-sol pour limiter les infiltrations d’eau. Les fondations peuvent commencer à être édifiées. Puis s’enchaînent le soubassement, le dallage et enfin, les mises hors d’eau et hors d’air. Pensez à planifier les délais de séchage des matériaux.

  • Le second œuvre


Différents professionnels interviennent pour agencer l’intérieur : mise en place des cloisons, montages pour l’isolation phonique, puis thermique. Une bonne coordination limite les pertes de temps. C’est à cette période que les artisans réalisent l’installation électrique et la plomberie. Comptez plusieurs semaines, à moduler selon la superficie de la maison.

  • Les finitions


La variété des revêtements extérieurs (crépi, bardage en bois, en PVC, en zinc, etc.) ne permet pas de définir avec précisions les délais. Songez à rajouter une ou deux semaines supplémentaires pour des murs en pierre ou des murs en torchis. Les maisons en pierre et les maisons à colombage requièrent en effet l’habileté d’artisans spécialisés et des techniques plus longues. La pose des carrelages, les parquets, les revêtements des murs intérieurs seront peut-être à votre charge ainsi que l’installation de la cuisine et de la salle de bains. Ils s'avèrent indispensables pour que vous puissiez profiter réellement de votre bien immobilier. 
 

Les garanties et ses effets

Toute construction neuve de maison individuelle bénéficie de garanties. Elles sont matérialisées dans un contrat signé avant le lancement du projet. Le principal engagement de l’entrepreneur se traduit par la garantie de livraison du logement. Souscrite par le constructeur, elle vous permet d’avoir l’assurance que votre projet immobilier sera achevé. Dans les faits, vous bénéficiez d'une indemnité si le délai ne peut pas être tenu. Des pénalités de retard commencent à s’appliquer au bout de 30 jours. Elles s’élèvent à 1/3000ᵉ du prix d’achat au minimum par jour.

 

Rénover une maison pour pallier des délais trop longs

Vous ne désirez peut-être pas attendre 8 à 12 mois avant de devenir propriétaire. Il s’agit pourtant de la durée moyenne pour construire sa maison neuve. Nos agences immobilières vous aident à trouver les terrains disponibles dans le secteur que vous avez sélectionné. Il est parfois nécessaire de s’éloigner géographiquement. Pour bénéficier des avantages des constructions neuves sans subir ces inconvénients, vous pouvez décider d’acheter une maison ancienne.


Rénover une maison ancienne s’accompagne également de contraintes, mais vous maîtrisez mieux les délais. Vous pouvez choisir d’échelonner les travaux. À moins de vous lancer dans une rénovation importante, comme celle d’une ancienne grange, vous résidez dans votre logement ancien dès son acquisition.


Les prix de vente de l’immobilier ancien sont moins élevés que ceux des habitations récentes. Pour veiller à votre investissement, bénéficiez des conseils de vos agents immobiliers. Après plusieurs visites, vous pouvez évaluer le prix d’une rénovation et déterminer ce qui vous satisfait le plus. Pour réussir votre projet de rénovation de maison et profiter d’un logement refait à neuf, certains points sont à vérifier pour bien acheter. Surveillez l’état de la bâtisse et son degré de vétusté. Une rénovation électrique de la maison et une rénovation énergétique s'avèrent souvent utiles. Si des réparations et un agrandissement s’ajoutent, surveillez les délais de rénovation et les frais qu’ils génèrent.