Le prix de la rénovation : comment l’évaluer ?

Guide immobilier Neuf

Vous avez sélectionné une maison ou un appartement dans la liste des annonces de biens en vente de votre agence immobilière ? Après la visite, vous choisissez une maison ancienne qui doit subir des réparations ou des réagencements ? Comment savoir précisément le budget à allouer avant d’acheter votre bien immobilier ? Comment déterminer le prix d’une rénovation ?

Faire évaluer avant d’acheter

Pour ce faire, vous pouvez demander à un professionnel d’évaluer l’ampleur et le coût des travaux à réaliser. Ces points à vérifier pour bien acheter peuvent également servir pour négocier le prix de vente à la baisse. Si vous signez un acte d’achat, pensez à intégrer une clause suspensive. Elle permettra de vous rétracter si le prix de votre projet de rénovation fait grimper le prix de vente au-delà de vos possibilités.

 

Travaux de rénovation énergétique

Les normes actuelles des logements neufs et des nouvelles constructions (achat sur plans notamment) permettent de bénéficier de logements peu énergivores.


Avec une rénovation énergétique, vous pouvez choisir un logement ancien et disposer de conditions similaires sans avoir à construire votre maison. Des aides sont octroyées à cette fin et allègent votre investissement. Comptez sur la TVA à taux réduit, l’éco-prêt ou MaPrimeRénov’. Profitez de ces avantages pour optimiser l’isolation de votre habitat, changer vos fenêtres ou décider d’un nouveau système de chauffage. Pour évaluer le prix de la rénovation, estimer le coût réel final avec les économies d’énergie. 

En achetant une maison ancienne, vous choisissez une maison saine et peu polluante. Les murs en pierre ne génèrent pas autant de pollution intérieure que les matières premières plus récentes. Pour maintenir une bonne qualité d’air, optez pour une pompe à chaleur et des ouvertures bien isolantes. 

Pour un achat immobilier dans l’ancien, faire le point sur l’existant est nécessaire. Le DPE pourra notamment révéler une installation électrique désuète. 
Comparez le DPE et le prix de vente de l’immobilier dans votre région pour une meilleure évaluation.

 

Les types de travaux

  • Rafraîchissement


Sous cette appellation, on recense des rénovations simples. Il s’agit de refaire la peinture, les revêtements de sol, de redonner de l’éclat à une façade ou de moderniser un intérieur un peu désuet. Les coûts pour ces aménagements esthétiques sont très modérés. 

 

  • Les travaux intermédiaires



Ce sont les plus difficiles à chiffrer, car cela englobe une palette assez large. Vous y trouverez le réagencement des pièces pour créer de grandes chambres ou abattre des cloisons intérieures non porteuses. 

Un projet de rénovation de la salle de bains ou de la cuisine peut nécessiter une réfection de la plomberie ou une rénovation électrique de la maison. La gamme des meubles, des faïences, des éléments influent sur le prix selon vos choix.

 

  • Les travaux lourds


La rénovation lourde correspond à des travaux sur la structure de votre logement ancien (fondations, façade, charpente, toiture). 

Ce type de rénovation revient plus cher et exige l’intervention de professionnels aguerris ou celui d’un architecte. L’expertise, le temps employé, le coût des matériaux font de la rénovation du gros œuvre une charge non négligeable. Cependant, les délais de construction sont allégés par rapport au neuf. Le prix d’une bâtisse rénovée atteint rarement celui d’un logement neuf pour la même superficie. 

Un projet de rénovation concerne des styles de maisons très différents. Une ancienne grange à rénover imposera une rénovation complète puisque c’est la destination des locaux qui est modifiée. Ce beau projet immobilier réclame les estimations de professionnels pour réussir votre projet de rénovation de maison. 

 

La surface à rénover

Le prix est proportionnel à la surface à rénover, à différencier de la surface habitable totale. Comme pour tout achat, le prix est dégressif en fonction des volumes nécessaires. La rénovation d’un appartement coûte parfois plus cher que celui d’une maison.

Une estimation peut être faite à partir des prix moyens pratiqués selon la superficie à rénover dans votre maison. On obtient :

  • Pour une rénovation simple, de 200 à 700 € le m².
  • Pour une rénovation intermédiaire, de 700 à 1100 € le m².
  • Pour une rénovation entière, de 1100 à 2 000 € le m².

Ces prix, donnés à titre indicatif, correspondent à ceux généralement appliqués pour rénover une maison ancienne.

 

Le choix du professionnel

Certains agencements s’effectuent sans professionnel. Cela diminue le coût de la rénovation. Cependant, ce n’est pas toujours le calcul le plus économique. Le recours à un artisan certifié RGE permet de bénéficier d’aides financières. De plus, en cas de malfaçons, l’assurance de votre prestataire prend en charge les frais.
Les différences pour un même chantier peuvent être importantes, aussi pensez à multiplier les devis. 

Pour une rénovation et extension de maison ancienne de plus de 150 m², l’intervention d’un architecte devient obligatoire. C’est le cas également si vous modifiez la structure de votre logement (murs porteurs, portes et fenêtres extérieures).  

Les professionnels ne pratiquent pas tous les mêmes tarifs. Si vous avez décidé d’acheter une maison à colombage, vous devrez contacter des professionnels spécialisés. Ils connaissent les spécificités techniques de ces maisons et la manière de restaurer les murs en torchis. De la même façon, rénover une maison en pierre de taille réclamera un savoir-faire que tous les artisans n’auront pas. Les frais seront donc plus élevés que pour une maison en pierre classique. 

Les agences immobilières travaillent avec des professionnels fiables. Ils pourront vous donner les conseils nécessaires.