Les différents types de baux

Guide immobilier Location

Pour réaliser un contrat de location pour un appartement, une maison, une place de parking ou un commerce, plusieurs types de baux existent. Commercial, rural, principal, mixte ou verbal : chacun d’entre eux est utilisé dans des circonstances spécifiques. Vous souhaitez louer un ou plusieurs biens immobiliers, mais ne savez pas quel document vous devez remplir ? Découvrez tous les types de baux avec Citya Immobilier !

Les différents types de baux : à quoi sert un bail ?

Un bail est un contrat de location qui réglemente les droits et obligations du bailleur et du locataire. Sans lui, la location n’est pas officielle aux yeux de la loi.

À l’intérieur du dossier de bail, le montant du loyer est mentionné ainsi que les modalités de paiement et la somme de la caution remise à la signature du bail. Toutes les informations concernant le type de logement, le délai de préavis permis pour mettre fin au bail et l’identité des deux parties sont également présentes.

Le type de bail varie en fonction du bien, de la situation géographique de celui-ci et du statut du locataire.

 

Le bail principal

Le bail principal est le plus courant dans la vie immobilière. Il est utilisé pour la location immobilière d’un logement à titre de résidence principale. Il en existe trois différents : le bail de location meublée, le bail de location vide et le bail de colocation.

 

Le bail de location meublée

Parmi les types de baux de location meublée, on retrouve :

  • le bail meublé ordinaire, qui peut durer un an avec une reconduction tacite ou neuf mois sans ;
  • le bail mobilité d’un à dix mois pour les étudiants, les stagiaires, les apprentis, les services civiques et personnes en mission temporaire ou mutation professionnelle ;
  • la location meublée saisonnière pour les baux de courte durée, pour les personnes de passage dont le logement loué ne constitue pas la résidence principale.

 

Le bail de location vide

Le bail de location vide concerne la location de locaux non meublés. Si le propriétaire bailleur est une personne morale, la durée minimale de ce contrat est de six ans, si c’est un particulier, elle est de trois ans.

Pour réaliser un bail de location vide inférieur à trois ans, le propriétaire doit justifier d’une reprise de son logement avec un motif sérieux et légal.

 

Le bail de colocation

Le bail de colocation permet à plusieurs personnes de louer un logement ensemble. Il en existe deux sortes :

  • le bail de colocation unique, qui lie tous les locataires au paiement du loyer de la charge locative et de la caution à l’aide d’une clause de solidarité ;
  • le bail individuel, qui invite chaque locataire à payer sa part fixe.

 

Le bail commercial

Le bail commercial est un contrat élaboré prévu pour une location de locaux dans l’objectif d’y exercer une activité artisanale, industrielle ou commerciale. Les lieux doivent servir à l’exploitation d’un fonds de commerce pour être éligibles à ce type de bail dont la durée minimum est de neuf ans.

Dans le cadre de ce contrat de bail, le locataire a la possibilité de bénéficier d’un renouvellement du bail ou d’une indemnité d’éviction. 

 

Le bail rural

Le bail rural est destiné aux exploitants agricoles souhaitant louer des terres ou des bâtiments en contrepartie d’un loyer ou d’une partie des récoltes. Il est conclu pour une durée minimale de neuf années qui peut être réduite en cas d'exception. 

 

Le bail mixte

Le bail mixte concerne la location d’un logement également destiné à être un lieu de travail. Le locataire profite d’une habitation lui servant de domicile, mais aussi d’endroit pour exercer son emploi.

Ce type de contrat de location est très souvent utilisé par les personnes exerçant des professions libérales et les prestataires de services souhaitant  pratiquer leur activité chez eux.

 

Le bail verbal

Le bail verbal est établi oralement sans rédiger de contrat. La durée de la location, le montant du loyer, de la caution et des charges locatives sont conclus d’un commun accord pour que le bail possède une valeur légale et juridique. Malheureusement, en cas de litiges, les deux parties devront prouver leurs dires sans preuve écrite, ce qui peut mener à des situations délicates.

Il est possible de réaliser un bail verbal, puis de le rédiger ultérieurement pour l’officialiser formellement.

 

Le bail de rénovation

Le bail de rénovation est un contrat dans lequel le locataire s’engage à effectuer des travaux à ses frais dans l’habitation concernée en respectant le cahier des charges établi. Il s’agit bien souvent de rénovations indispensables à la salubrité et à la sécurité des lieux loués.

 

Le bail de parking ou de garage

Le bail de location d’une place de parking ou d’un garage est conclu sur une durée libre. Louable à la semaine ou à l’année, ce type de contrat contient peu de réglementations spécifiques.

 

Réalisez votre bail avec Citya Immobilier

Maintenant que vous savez tout sur les différents types de baux, réalisez votre contrat de location avec l’accompagnement de l’un de nos conseillers professionnels. Profitez d’un suivi sur mesure pour mener à bien votre projet avec Citya Immobilier.

 

Découvrez nos autres articles :
 

Nouveau bail

Droit au bail

Assurance loyer impayé

Diagnostics en location

Résiliation du bail

Description du logement

Rédaction du bail

Interdit au bailleur

Avance ou garantie

Signature du bail électronique

Obligations et droits des contrats de location

Entrée des lieux du locataire

Date de signature du contrat de location