Quelle évolution pour le marché immobilier en 2022 ?

Guide immobilier Estimer

L’évolution du marché immobilier en France progresse à la hausse. Malgré une année 2021 marquée par la pandémie, l’immobilier se redresse et affiche plus d’un million de biens vendus. Citya vous livre ses conseils et toutes les infos à savoir sur le marché immobilier et son évolution.

Un nouveau marché immobilier rural

L’après pandémie a fait du bien à l’immobilier rural. Le marché des maisons de campagne est en plein dynamisme. La tendance du marché immobilier est alors à l’exode urbain : les grandes villes comme Paris sont petit à petit désertées au profit de villes moyennes voire de petites villes. L’activité économique de ce type de ville est attractive et les français adaptent leur projet en suivant le prix immobilier, dans le neuf comme dans l’ancien. L’immobilier à Paris est devenu trop onéreux

 

Le regard des notaires sur le marché immobilier

En 2022, nous le savons, l’inflation est élevée. Selon le rapport des notaires et ses données immobilières, elle s’élève à une hausse de 3,7% en moyenne sur l’année et atteindrait 4% en septembre 2022, voire 4,4% en fin d’année. Cette inflation pourrait impacter le nombre de ventes d’appartements et de maisons et le faire grandement diminuer.
 

Le pouvoir d’achat des ménages, en baisse, risque de ne pas améliorer la situation, surtout si aucun salaire n’augmente. De plus, la remontée des taux d'intérêt pourrait impacter le marché immobilier et mettre de côté un grand nombre d’acheteurs par manque d’apport personnel.
 

Les notaires du Grand Paris remarquent que les refus de prêt sont plus nombreux, sans pour autant stopper les demandes de crédit.
 

Pour les français, l’envie d’investir dans la pierre reste forte : les vendeurs restent présents, les biens partent petit à petit et les prix bas immobiliers ne sont pas à l’ordre du jour.
 

Concernant les terrains, ils sont de moins en moins trouvables : les primo-accédants doivent alors se tourner vers des logements anciens, pourtant plus onéreux. Au fil du temps, cet effet se fera sentir et exclura un nombre grandissant de potentiels futurs acquéreurs car tous les biens seront trop chers.

 

L’évolution de l’immobilier ancien

En Île-de-France, sur le dernier trimestre 2021, la hausse des prix des habitations anciennes continue avec une augmentation de +4,2%. La hausse est plus importante sur le prix des maisons (+9,1%) que sur celui des appartements (+4,6%). Les notaires du Grand Paris indiquent également que le prix moyen des maisons augmente bien plus que le prix moyen des appartements.
 

En moyenne, le prix des maisons évolue de +7% sur un an alors que le prix des appartements augmente de +0,6% sur une même année.
 

En revanche, en province, la hausse de ces prix est de +9%, bien moins qu’en Île-de-France ; mais les maisons sont aussi plus touchées par cette inflation (+9,4%) que les appartements (+8%).

 

L’évolution du prix immobilier sur le littoral

L’évolution du prix immobilier sur la côte est impressionnante ! Le prix médian des appartements peut varier entre 1300€ au mètre carré à plus de 4000€ selon les régions et les zones. La localisation joue énormément dans le prix des logements.

Le moins onéreux reste Boulogne-sur-Mer, avec un prix médian au mètre carré de 1300€ et un prix d’achat de maison à 129 600€.
 

En revanche, d'autres villes affichent des prix bien différents.

  • À Dunkerque, le prix médian est de 1720€ / m² pour un appartement ancien et de 160 500€ pour une maison à l’achat ;
  • à Saint-Malo, le prix médian est autour de 4260€ / m² et 420 000€ pour acheter une maison ;
  • à Pornic, le prix médian est de 4300 € / m² pour un appartement et de 350 000€ pour une maison.

 

Plus bas, en Gironde, à Andernos-les-Bains, le prix médian pour un appartement est de 5560€ / m² et le prix d’une maison avoisine les 485 000€.

Dans le sud de la France, à La Ciotat, une maison a un prix médian estimé à 498 7000€ ; à Antibes, 585 000 € et à Saint-Raphaël, autour de 588 000€.

À terme, les hausses de prix sur le littoral s’envolent : +8% sur les appartements et +16% pour les maisons !

 

Combien de ventes immobilières y-a-t-il eu depuis 2019 ?

En juin 2019, le nombre de ventes de biens immobiliers a dépassé le million, un record de transactions. Le chiffre était de 1 016 000.

Les transactions n’ont fait qu’augmenter jusqu’à la fin d’année 2019. En janvier 2020, la tendance d’évolution était toujours positive avec 1 075 000 de ventes. 
 

Puis le chiffre a commencé à baisser : 

  • en février 2020, il n’y avait plus que seulement 1 071 000 ventes,
  • en mars 2020, 1 038 000,
  • en avril 2020, 1 008 000.

 

Le mois de mai 2020 a connu une légère augmentation avec 1 029 000 ventes avant de redescendre en juin (1 007 000) et en juillet en passant en-dessous de la barre du million (982 000). Le mois d’août 2020 (985 000) relance tout le marché qui suit une tendance positive désormais, en très légère baisse en début d’année. 

En janvier 2021, les ventes s'envolent avec plus de 1 027 000 millions.

Puis en avril 2021, le marché immobilier dépasse la barre des 1,1 millions de transactions. En août 2021, un nouveau niveau est atteint : 1,2 millions de ventes ! Les ventes baissent légèrement en octobre (1 190 000) jusqu’à descendre à 1 175 000 en mars 2022.
 

Plus d’informations :