Combien d'années de revenus faut-il pour acheter un bien ?

Guide immobilier Estimer

Le prix immobilier est bien différent de région en région, de ville en ville. L'immobilier en France se présente de cette façon : l’Île-de-France reste la plus chère tandis que la province l’est moins. C’est pourquoi les années de revenus pour s’acheter un bien dans une région pourraient totalement passer du simple au triple dans une toute autre région. Tour des régions pour connaître le nombre d’années de salaire qu’il faut pour acheter votre bien !

Devenir propriétaire en Île-de-France : combien d’années de revenus ?

Selon le baromètre LPI et l’Observatoire du Financement du Logement, en Île-de-France, il faudrait comptabiliser 5,8 ans de revenus pour pouvoir acheter un bien immo dans la région. Dans ses revenus, on compte les salaires, les gains de placements, les pensions de retraite, les allocations, les potentiels revenus locatifs… 
 

Dans plusieurs régions de France, acheter prend bien plus de temps qu’en Île-de-France. 

 

Devenir propriétaire en province : en combien d’années ?

La région où on met le moins de temps à acheter un logement est la Bourgogne, avec seulement 3,4 années pour effectuer un achat dans l’ancien.

En revanche, pour acheter dans le neuf, c’est la région Auvergne qui est en tête avec seulement 2,4 années de revenus. 
 

Les régions où on met le plus de temps à acheter sont globalement des régions littorales comme l’Aquitaine et PACA. Elles ont des temps supérieurs estimés à 5 ans pour acheter de l’ancien. Les Pays de la Loire affichent des chiffres élevés à 5,6 années pour l’ancien et 4 années pour le neuf. La région Poitou-Charentes affiche également 5 et 4 années.
 

En revanche, les régions où on met le moins de temps à acquérir sa résidence sont situées dans le nord de la France. La Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais ou la Champagne-Ardenne affichent des durées respectives de 3,7 ; 3,6 et 3,9 ans de revenus. La Franche-Comté reste aussi une région facile d’accès avec 3,7 années de revenus pour acquérir un bien ancien et 3,6 pour un bien neuf.

 

Des disparités éparses dans la France

L’ancien reste d’ailleurs toujours plus cher que le neuf hormis dans le Limousin et en région Rhône-Alpes où les années sont les mêmes que ce soit pour de l’ancien ou du neuf. En Alsace, la situation est aussi particulière : les années pour acheter dans l’ancien sont inférieures (5,1) à celles pour acheter du neuf (5,3).
 

En comparaison, en France, la moyenne est à 4,6 années de revenus pour un bien ancien et à 3,8 années de revenus pour un bien neuf. Pour en connaître davantage sur les prix, rendez-vous sur la carte des prix immobiliers.

 

Expliquer les différences du prix immobilier entre Île-de-France et province

Acheter un bien en province coûte moins cher qu’acheter un bien en Île-de-France. En effet, le prix moyen de l’immobilier comporte de nombreuses disparités entre Paris et sa banlieue et les autres villes de France, que ce soient des grandes villes ou simplement des villes moyennes.

Le prix de la banlieue parisienne s’explique par la proximité avec la capitale et son bassin économique, d’emploi et son attractivité. L’immobilier à Paris reste très onéreux, même pour un petit appartement. En effet, le prix moyen d’un appartement parisien est de 11 064€ / m² tandis que le prix moyen d’une maison est de 10 454 € / m². 
 

De même, pour la location, le prix du loyer reste supérieur à la province pour une même superficie. Et si vous vous demandez comment fixer le prix du loyer en fonction de votre région, notre article est fait pour vous.

Ce qui peut aussi expliquer ces différences, c’est l’écart de salaire entre parisiens, franciliens et provinciaux car il est relativement important. En effet, dans certaines régions de province, le prix de l’immobilier est plus bas car les revenus sont plus bas.
 

Le pouvoir d’achat des ménages est ainsi impacté : si l’inflation est importante et que les français n’ont pas plus de revenus, alors leur pouvoir est en baisse. 

Cette conjoncture a un impact direct sur la banque : les montants des demandes de crédits sont plus conséquents ; les sommes empruntées ne sont plus les mêmes ; les conditions de prêt non plus ; la durée de l’emprunt est amoindrie ; les taux d’emprunt augmentent tout comme le nombre de refus de prêt.

 

L'acquisition de sa résidence principale : un rêve pour tous ?

L’INSEE indique que 58% des français sont propriétaires de leur bien immobilier, maison ou appartement. Ce n’est donc vraiment pas le cas de tout le monde ; la location en France a aussi ses avantages.
 

Quand on constate les prix moyens de l’immobilier français, les prix d’achat peuvent être très impressionnants. D’après les dernières données immobilières des notaires du Grand Paris, le prix moyen d’un appartement à la capitale est de 10 187€ / m² tandis qu’à Marseille il est seulement de 3388€.
 

Le loyer moyen à Paris reste élevé également (29,1€ / m²) alors qu’à Marseille il s'élève à 14,8€ /m². En une année à Marseille, un locataire peut débourser plus de 12 000€ pour son loyer pour un appartement de 70m² ; à Paris, ce sera près 25 000€ à l’année ! À voir les projets de chacun… 

 

Plus d’informations :